1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Municipales à Paris : Édouard Philippe souffle le chaud et le froid
3 min de lecture

Municipales à Paris : Édouard Philippe souffle le chaud et le froid

Ces derniers jours, le Premier ministre tâche de couper court aux rumeurs sur son avenir…

Édouard Philippe à Matignon
Édouard Philippe à Matignon
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Mairie de Paris : Édouard Philippe souffle le chaud et le froid
00:03:42
Mairie de Paris : Édouard Philippe souffle le chaud et le froid
00:03:42
Pauline De Saint-Rémy - édité par Salomé De Vera

Non, Édouard Philippe et Emmanuel Macron n’ont pas parlé des municipales à Paris : c’est ce qu’assure le cabinet du Premier ministre, après que le journal L’Opinion a affirmé hier que celui-ci avait dit "non" au chef de l’État, à l’occasion d’un entretien au cours duquel le scénario de sa candidature dans la capitale en 2020 aurait été évoqué. 

"Cela montre juste la fébrilité de certains" commente de son côté, histoire d’enfoncer le clou, un ami d’Édouard Philippe, qui, après vérification auprès du principal intéressé, a lui aussi assuré hier que, si l’avenir du Premier ministre avait pu être évoqué entre les deux têtes de l’exécutif, "Paris", en revanche, ne l’a pas été. Dans le viseur de ce "philippiste" : les autres candidats à la candidature de LaREM, qui traînent comme un boulet depuis des mois la rumeur de l’arrivée du Premier ministre dans la capitale.

Pour autant la porte semble désormais fermée pour Paris. Le cabinet qui se contente de botter en touche : "ce n’est pas le sujet aujourd’hui !", confie désormais l’entourage. Le Premier ministre avait pourtant semblé souffler le chaud et le froid récemment, déclarant sur LCI il y a un mois : "[après Matignon], je sais très bien ce que je ferai, et ça n’aura pas grand-chose à voir avec la politique". Avant de se montrer beaucoup plus ouvert quelques jours plus tard dans un échange en off avec une poignée de journalistes au retour de son voyage au Mali : "après Matignon je ne m’interdis rien. Je me sens très libre puisque je n’appartiens à aucun parti politique !" avait-il corrigé, expliquant en substance que la politique ne se résumait pas à l’échelon national. De quoi intriguer de nouveau, donc... Mais voilà, ceux qui lui parlent, qu’ils l’aient souhaité ou pas, aujourd’hui n’y croient plus.

Un départ lors des européennes ?

L’entourage d’Edouard Philippe qui par ailleurs le dit plutôt "rasséréné", depuis quelques temps, malgré les rumeurs, plus que persistantes, sur son départ éventuel au moment des élections européennes. "Il n’a pas l’air de se poser de questions sur ce qu’il va devenir", confie le même ami, d’un air entendu. De fait, le Premier ministre, qui n’ignore rien des critiques qui lui sont faites, s’est beaucoup activé ces derniers jours, avec notamment une interview en longueur, mercredi soir, chez Ruth Elkrief sur BFM TV, un débat dans l’Essonne hier soir où il a pu redire tout le mal qu’il pense de la "passion française pour les impôts"

À lire aussi

C'est aussi le cas avec cette inhabituelle convocation, révélée par LCI, du secrétaire d’État au numérique Mounir Majhoubi, hier matin, pour lui remonter les bretelles après que celui-ci a déclaré sans prévenir sa candidature à la candidature à la mairie de Paris. "Il fallait contrer la petite musique qui s’installe, sur le thème qu’est-ce qu’il fait Edouard Philippe pendant que le président s’active ?" décrypte un proche. 

À noter cette dernière petite phrase du Premier ministre, passée bizarrement inaperçue : "je déteste l’expression ‘l’enfer de Matignon’" a-t-il confié dans un avion. "Matignon, on n’est pas obligé d’y être. Personne ne m’a forcé"

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/