1 min de lecture Assemblée nationale

Loi "sécurité globale" : "Je suis à ma place", affirme Gérald Darmanin

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Intérieur a reconnu des "maladresses" de sa part, ayant conduit à un enchaînement de polémiques sur la proposition de loi "sécurité globale".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Gerald Darmanin est l'invité RTL d'Alba Ventura Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Fragilisé par des violences policières et la contestation de l'article 24 de la proposition de loi sur la "sécurité globale", Gérald Darmanin joue l'apaisement. "Je suis à ma place", lance le locataire de la place Beauvau, invité à l'antenne de RTL ce jeudi 3 décembre.

Gérald Darmanin se dit "très honoré et fier d'être le ministre de l'Intérieur du pays". "Mon travail, c'est de protéger les Français et d'avoir la confiance du président de la République, du Premier ministre et de la majorité parlementaire", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur reconnaît des "maladresses" concernant la proposition de loi "sécurité globale". "J'ai été parlementaire et je pense que l'une des qualités qu'Emmanuel Macron a trouvé quand il m'a nommé à Bercy (son ancien ministère, ndlr) est que je suis un élu et je ne respecte rien de plus que les élus au suffrage universel", affirme-t-il.

D'une manière générale, ceci est l'écume des choses

Gérald Darmanin
Partager la citation

Sur une idée soufflée par Gérald Darmanin, Jean Castex avait annoncé qu'une commission extérieure allait réécrire le controversé article 24. Cela avait déclenché une bronca au sein de la majorité qui a poussé le Premier ministre à revenir sur sa décision

À lire aussi
Gérald Darmanin
Les infos de 18h - Manifestation de Génération identitaire : des échauffourées mais pas d’incident grave

"Ce n'est pas très original que le gouvernement demande à une commission de l'aider", maintient le ministre qui estime que "ce qui a le plus choqué" les parlementaires, "c'était de l'apprendre par la presse. Mais pas le fond du problème". "D'une manière générale, ceci est l'écume des choses. Ce qui est important, c'est la mer", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Manifestations Gérald Darmanin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants