1 min de lecture La République En Marche

Lien social : "Des métiers à temps complet pour un salaire partiel", déplore Bonnell sur RTL

INVITÉS RTL - Les députés Bruno Bonnell (LaREM) et François Ruffin (LFI) collaborent sur un projet de loi visant à donner plus de reconnaissance aux aidants et aux "métiers du lien social". "Ce sont des métiers dont l'utilité est évidente du berceau jusqu'à la mort" mais qui sont "des oubliés de la République" ont regretté les élus.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Lien social : "Des métiers à temps complet pour un salaire partiel" déplore Bonnell sur RTL Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Quentin Marchal

Depuis plusieurs mois, François Ruffin, député Insoumis (LFI) de la Somme, et Bruno Bonnell, député La République en Marche (LaREM) du Rhône, planchent sur une mission d'information parlementaire autour des "métiers du lien", que sont ceux d’assistante maternelle, animatrice périscolaire, accompagnante d'enfants en situation de handicap et auxiliaire de vie sociale.

Le député de la majorité les qualifie de "métiers qui font société" et estime qu'ils sont vitaux puisque "la grande cause du XXIe siècle, ce n'est pas l'éducation comme au XIXe mais c'est le soin et la santé". "Ce sont des métiers dont l'utilité est évidente du berceau jusqu'à la mort" a de son côté estimé François Ruffin qui déplore qu'ils soient "sans statut et sans revenus dans la société". Ce sont "des métiers à temps complet pour un salaire partiel", a également regretté Bruno Bonnell.

Le député Insoumis a précisé que "plus de 80%" des personnes qui exercent ce métier sont des femmes ce qui explique, selon lui, "l'une des raisons de leur dévalorisation". Il appelle à ce qu'il y ait "un service national de ces métiers" et une "homogénéisation".

Bruno Bonnell est revenu sur la précarité de ces métiers et souligne que "ces personnes sont payées à l'heure et à la tâche" et sont "totalement fragmentées avec une amplitude horaire très large" puisque certaines tâches ne durent qu'un quart d'heure. Il souhaite que ces personnes "soient payées à la demi-journée" et fustige que "ce sont des oubliés de la République".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche La France insoumise Projet de loi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants