1 min de lecture Enfance

Une assistante maternelle condamnée à 4 ans de prison avec sursis pour avoir secoué un bébé

VU DANS LA PRESSE - Une assistante maternelle a été condamnée le 17 juin à 4 ans de prison avec sursis après avoir secoué un bébé.

Le principal proxénète, âgé de 24 ans, aurait versé 500 € à une connaissance pour prendre sous son aile la victime, qui s'était échappée d'un foyer d'Île-de-France.
Le principal proxénète, âgé de 24 ans, aurait versé 500 € à une connaissance pour prendre sous son aile la victime, qui s'était échappée d'un foyer d'Île-de-France. Crédit : JACQUES DEMARTHON / AF
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Le verdict est tombé. Une assistante maternelle a été condamnée le mercredi 17 juin à 4 ans de prison avec sursis après avoir secoué un bébé de 5 mois qu'elle gardait en 2016. 

Comme le rapporte France Bleu Touraine, cette peine est assortie d'une interdiction d'exercer toute profession en lien avec des mineurs. En 2016, l'assistante maternelle alors âgée de 23 ans a violemment secoué une petite dont elle avait la garde. Malgré six opérations chirurgicales en 10 mois, le bébé a perdu l'usage de son œil droit. L'assistante maternelle a reconnu les faits, même si elle n'a pas pu être présente physiquement à l'audience du mercredi au tribunal correctionnel de Tours, à cause d'un cancer.  Elle avait expliqué son geste en déclarant qu'elle avait paniquée parce que la petite pleurait sans qu'elle ne comprenne pourquoi. 

"Sans le vouloir, j'ai bien conscience de la violence employée ce jour-là", avait-elle déclaré en garde à vue, deux semaines après le drame. Son geste d'une extrême violence comme l'a décrit l'expert médical a causé contusions et hémorragies dans le crâne du bébé. "La condamnation n'est jamais assez forte à nos yeux par rapport au drame qu'on a vécu et à la souffrance endurée par notre petite et nous : toute cette souffrance en réanimation, en neurochirurgie, la voir opérée six fois pendant sa première année", explique la mère de la petite fille prénommée Nina.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enfance Justice Indre-et-loire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants