1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les comptes du RN, du PS et du PCF dans le rouge en 2019
1 min de lecture

Les comptes du RN, du PS et du PCF dans le rouge en 2019

La Commission des comptes de campagne a pointé ces niveaux de déficit très élevés. Ce relevé vaut pour l'année 2019, où certaines dépenses se sont envolées.

Photo de Marine Le Pen prise le 3 mars 2020 lors d’une conférence de presse sur le prochain vote de défiance suite à l’utilisation par le gouvernement de l’article 49.3 de la Constitution le 3 mars 2020.
Photo de Marine Le Pen prise le 3 mars 2020 lors d’une conférence de presse sur le prochain vote de défiance suite à l’utilisation par le gouvernement de l’article 49.3 de la Constitution le 3 mars 2020.
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Les comptes du PS, du PCF et du RN dans le rouge en 2019
01:11
Marie Moley - édité par Marie-Pierre Haddad

Les comptes des partis politiques sont dans le rouge. Un déficit flagrant concerne six des douze plus grandes formations du pays. Le Rassemblement national est en tête avec une dette de plus de 22 millions d'euros. Ces niveaux très élevés sont pointés par la Commission des comptes de campagne. Ce relevé vaut pour l'année 2019, où certaines dépenses se sont envolées.

2019 était l'année des élections européennes. Elle ont couté bonbon à certains partis comme l’UDI ou Lutte Ouvrière. De son côté, le PS se débat toujours avec ses coûts de fonctionnement faramineux. Mais le plan de licenciement massif n’a pas suffi à renflouer les caisses. La baisse des adhésions de près de 20% n’a rien arrangé.
 
Le Rassemblement national, lui, reste toujours le premier parti de France de la dette : plus de 22 millions d’euros à rembourser. Ce chiffre est en légère baisse sur un an. Marine Le Pen a réduit le train de vie de son parti.

À droite, Les Républicains gardent la tête hors de l’eau, mais seulement grâce à la vente du mythique siège de Vaugirard, cédé pour la modique somme de 46,5 millions d’euros. Quant à La République En Marche, elle affiche une santé financière olympique, avec un pactole de plus de 20 millions d’euros de dotations. De quoi faire pâlir d’envie les autres formations politiques à un an de la présidentielle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/