1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : que va changer l'union de la gauche pour LaREM, LR et le RN ?
2 min de lecture

Législatives 2022 : que va changer l'union de la gauche pour LaREM, LR et le RN ?

Chez les marcheurs, personne ne croit au scénario "Mélenchon à Matignon". Mais il y a des risques "à Paris et en petite couronne", avance un ministre.

Jean-Luc Mélenchon, le 13 février 2022.
Jean-Luc Mélenchon, le 13 février 2022.
Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Un air de campagne du 05 mai 2022
00:03:45
Que va changer l'union de la gauche pour les autres partis ?
00:03:45
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Marie-Pierre Haddad

L'accord des socialistes avec les insoumis doit être validé par le Conseil national du PS ce jeudi 5 mai au soir. Si ça passe, qu'est-ce que cette union de la gauche change pour ses adversaires ? 

Chez les marcheurs, personne ne croit au scénario "Mélenchon à Matignon". Mais un cadre l'admet : "On va forcément perdre des députés face à eux", dans des circonscriptions arrachées au PS en 2017. Il y a des risques "à Paris et en petite couronne", avance un ministre. 

Mais un conseiller de l'exécutif veut croire que "tous ces candidats de gauche auront une dynamique de premier tour, et zéro réserve pour le second". Il parie même sur un "front anti-Mélenchon". La majorité espère en profiter pour attirer des socialistes dépités : des électeurs et des élus. Un ministre candidat aux législatives a déjà deux maires PS de sa circonscription qui ont promis de le soutenir. "Macron a une carte à jouer lundi à Strasbourg pour la journée de l'Europe, dit un conseiller : au final, c'est le seul Européen contre le bloc de gauche et le RN".

Et du côté de LR ?

Pour LR, ça change quelque chose ? La majorité et la droite se renvoient le mistigri. "LR va se faire laminer et être privé de seconds tours", balance un conseiller de l'exécutif. Pas du tout, réplique un dirigeant LR : "C'est Macron qui va perdre 47 sièges - c'est précis - nos sortants ont des circonscriptions bien à droite". Tous ne partagent pas cet optimisme.

À lire aussi

"Evidemment qu'on peut être éliminés de certains seconds tours", grimace-t-on à l'Assemblée. Un député en zone rurale s'inquiète : "Ça peut finir par des duels entre le RN et la gauche chez moi" et d'en appeler à la majorité car il fait partie de ceux prêts à dealer avec la macronie : "À eux de voir si on y va dispersés ou pas"

Quid du RN ?

Le RN se prépare à des duels avec la gauche ? Oui, à moins que les électeurs de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon n'aillent pas voter. La démobilisation, c'est souvent le problème des perdants de la présidentielle. Mais le RN anticipe des duels avec la gauche surtout dans le Nord et le Pas-de-Calais.

"Dans les métropoles, on ne pourra pas gagner, mais ailleurs oui", assure un député. Un conseiller de Marine Le Pen en est convaincu : "Vu que la gauche est sous bannière indigéniste, les électeurs du centre et de la droite ne nous feront pas barrage". Bref, tout le monde observe de près les manœuvres de la gauche.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/