1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : les difficultés qui attendent l'union de la gauche sur le terrain
1 min de lecture

Législatives 2022 : les difficultés qui attendent l'union de la gauche sur le terrain

Les accords conclus entre les partis de gauche et la France insoumise font des mécontents parmi les candidats et les militants, qui refusent cette alliance et font de la résistance.

Jean-Luc Mélenchon, lors d'un rassemblement après le premier tour de la présidentielle 2022
Jean-Luc Mélenchon, lors d'un rassemblement après le premier tour de la présidentielle 2022
Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Législatives 2022 : les difficultés qui attendent l'union de la gauche sur le terrain
00:02:44
Thomas Despré - édité par Florine Boukhelifa

Après les écologistes en et les communistes, les socialistes sont à leur tour parvenus mercredi 4 mai à un accord avec la France insoumise pour une "Union populaire". L'objectif affiché : gagner les législatives des 12 et 19 juin prochains. Pourtant, cette union ne se fera peut-être pas sans difficultés sur le terrain. Les instances du parti Socialiste (PS) doivent encore valider le texte, mais certains candidats refusent cette alliance.

"Si tous ceux qui disent qu'ils vont voter contre le font vraiment, alors cela va se jouer à presque rien", a estimé un des cadres du parti. "Les Socialistes ont perdu leur boussole", a de son côté affirmé Bernard Cazeneuve avant d'annoncer son départ du parti. Il y a également les anciens candidats dont l'investiture a été sacrifiée. À Paris par exemple, il n'y aura finalement que deux candidats socialistes. Le bureau fédéral de la capitale s'est prononcé contre l'accord.

Les choses coincent aussi chez les communistes. À Vénissieux, près de Lyon, la maire Michèle Picard refuse de se retirer au profit de candidat de la France insoumise, Taha Bouhafs, au prétexte qu'il est "un parachuté". Des mécontents se trouvent également parmi les insoumis. "C'est quelque chose qui est de l'ordre de la trahison. (...) LFI privilégie des têtes de listes qui ne sont pas représentatives de la population", fustige Pierre, un militant de Mulhouse, une circonscription où un candidat écologiste sera finalement investi. 

En revanche, dans la majorité des circonscriptions, tout se passe bien et les forces de gauche commencent déjà à travailler ensemble. "Un vent d'espoir s'est levé", s'est réjouit Djamel Arrouche, qui se retire au profit de ses camarades écologistes, sur Twitter. Ce n'est donc pas la soupe à la grimace pour tout le monde.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.