1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : 5 règles pour réussir à comprendre les enjeux de cette élection
3 min de lecture

Législatives 2022 : 5 règles pour réussir à comprendre les enjeux de cette élection

Dès le 12 juin prochain, les Français seront appelés à élire leurs députés. Si les élections législatives ont un scrutin particulier, voici cinq règles pour y voir plus clair.

Jean Castex devant l'Assemblée nationale au sujet de la guerre en Ukraine, mardi 1er mars 2022.
Jean Castex devant l'Assemblée nationale au sujet de la guerre en Ukraine, mardi 1er mars 2022.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Lison Bourgeois

Le 12 et 19 juin auront lieu les élections législatives françaises. Celles-ci permettent d'élire les députés au suffrage universel direct, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours et par circonscriptions. Même s'ils sont élus localement, les députés sont investis d'un mandat national. Leur influence est donc conséquente et l'Assemblée nationale est souvent surnommée "contre pouvoir". 

L’Assemblée nationale est au cœur de la démocratie française depuis 1789. "Elle forme avec le Sénat le pouvoir législatif dont la mission est de faire la loi et de contrôler le Gouvernement", détaille son site officiel. Cependant, les contours de ces élections sont assez méconnus.

Aujourd'hui, l'hypothèse d'une cohabitation fait son grand retour. La mobilisation est notamment portée par La France insoumise, qui espère réunir les forces de gauche. Pour comprendre au mieux l'enjeu et l'intérêt de ce "3ème tour", voici les cinq règles principales qui encadrent l'élection des députés. 

1. Les députés sont élus par circonscriptions

Les circonscriptions sont le découpage électoral appliqué pour les élections législatives. Ce découpage est ainsi fait pour que chaque député représente 125.000 citoyens, afin que tous aient le même poids. La répartition des sièges se fait par tranches de population. La France est ainsi répartie en 577 circonscriptions qui élisent chacune un député.

À écouter aussi

Ce découpage est important car il va impliquer la victoire ou non d'un candidat. Les circonscriptions fondent l’attribution des sièges entre les départements. Le résultat dans chaque circonscription est donc indépendant. Pour pouvoir se qualifier, le candidat doit obtenir un pourcentage minimum dans la circonscription.

2. Les députés doivent obtenir minimum 12,5% des suffrages

Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit recueillir plus de 50% des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal à 25% du nombre des électeurs inscrits. Par ailleurs, si les élections se déroulent en deux tours, le candidat doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits dans la circonscription. 

Si un seul candidat remplit cette condition des 12,5%, le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Dans le cas où aucun candidat ne remplirait cette condition, seuls les deux candidats arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour. Au second tour, la majorité relative suffit pour l'emporter. Le plus âgé des candidats est élu en cas d'égalité.

3. Comment peut-on arriver à une triangulaire ?

Si aucun postulant ne l'emporte dès le premier tour, ce sont deux, trois ou quatre candidats qui peuvent s'affronter au second tour des élections législatives. On parle de triangulaire ou de quadrangulaire. La seule condition est qu'ils obtiennent 12,5% des voix sur le total du nombre d’électeurs inscrits. En un certain sens, l'abstention est donc prise en compte. En effet, plus l'abstention est forte et moins les triangulaires et quadrangulaires sont possibles.

4. Combien de députés faut-il pour former un groupe ?

Reconnus par la Constitution depuis la révision de juillet 2008, les groupes politiques constituent l’expression organisée des partis et formations politiques au sein de l’Assemblée et permettent aux députés de se regrouper en fonction de leurs affinités. 

Pour constituer un groupe, il faut remplir deux conditions. Premièrement, il faut réunir 15 députés à l'Assemblée nationale. Deuxièmement, il faut remettre à la Présidence une déclaration politique signée des membres qui adhèrent à ce groupe et qui est présentée par le président choisi par le groupe. 

5. Pourquoi les élections législatives incitent les candidats à faire des alliances ?

Dès la fin de l'élection présidentielle, les candidats déçus appellent à se réunir pour les élections législatives, aussi nommées "3ème tour".  Le scrutin uninominal majoritaire à deux tours des élections législatives laisse peu de place aux petits partis de faire élire seuls leurs candidats. Cette organisation les pousse donc à nouer des alliances. 

Même les familles politiques divisées ont intérêt à se rassembler pour réussir à peser sur les débats du Palais Bourbon. Pour les petites formations politiques, ces stratégies sont le moyen d'obtenir les 15 députés nécessaires pour constituer un "groupe" à l'Assemblée nationale.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/