1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : "À force de vivre dans l'entre-soi, les socialistes ont cassé leur jouet"
2 min de lecture

Législatives 2017 : "À force de vivre dans l'entre-soi, les socialistes ont cassé leur jouet"

ÉDITO - Au lendemain d'une défaite électorale sans précédent, le Parti socialiste parviendra-t-il à se relever ?

Le poste d'assistant de direction serait le plus touché par les suppressions d'emploi.
Le poste d'assistant de direction serait le plus touché par les suppressions d'emploi.
Crédit : SIPA
Législatives 2017 : "À force de vivre dans l'entre-soi, les socialistes ont cassé leur jouet"
03:04
Législatives 2017 : "À force de vivre dans l'entre-soi, les socialistes ont cassé leur jouet", analyse Alba Ventura
03:08
Alba Ventura & Loïc Farge

C'est le Parti socialiste qui paie le plus lourd tribut à l'issue du premier tour des législatives. Il comptait près de 300 députés il y a cinq ans. Il n'en obtiendrait que 20 à 30, selon les dernières projections (le pire score de son histoire). Le PS tel que vous l'avez connu, c'est fini. Le PS, qui est né au Congrès d'Epinay le 11 juin 1971, a vécu le 11 juin 2017, à pile 46 ans. Cela parait peut-être un peu brutal de le dire comme ça, mais regardez les symboles qui sont tombés. Regardez ce qu'il s'est passé sur les terres historiques du Parti socialiste.

Dans le Nord et le Pas-de-Calais, il ne reste plus aucun député socialiste. Zéro, terminé. C'est une lente agonie qui s'est produite dans cette région, qui a vu tour à tour ses bastions s'effondrer aux municipales, aux cantonales, aux régionales, et maintenant aux législatives. Et notamment dans le fief de Pierre Mauroy, légué à Martine Aubry. Certains ont tort d'imputer la faute aux seuls François Hollande et Manuel Valls, parce qu'ils s'y sont mis à plusieurs pour précipiter le parti dans l'abîme dans ces territoires.

Regardez aussi en Occitanie, là encore une des anciennes forteresses du Parti socialiste. On ignore s'il y aura encore un député PS dimanche prochain. Et pourtant la vague rose de 2012 avait propulsé 36 élus à l'Assemblée. Ils sont sur le point de se faire submerger par la vague La République En Marche. Vous vous rendez compte : deux bastions rayés de la carte.

Quid des jeunes du PS ?

Un vieux parti comme ça, ça ne meurt pas ? Si vous croyez aux miracles, non. Mais comment le PS peut-il survivre avec des gens comme Benoît Hamon - qui est déjà en route pour une nouvelle aventure, sans doute avec Cécile Duflot -, et de l'autre côté des "Hollandais", comme Stéphane le Foll et Marisol Touraine, mais aussi Manuel Valls, avec des gens tentés par Macron, d'autres peut-être même par Mélenchon (même si c'est dans une moindre mesure) ?

À lire aussi

Et les jeunes du PS? Les Najat Vallaud-Belkacem, les Myriam El Khomri, les Matthias Fekl, les Axelle Lemaire, les Juliette Meadel, qui sont déjà presque dépassés en terme de rajeunissement, que feront-ils ? Que feront ceux qui n'auront plus de mandat ? De quel côté se rangeront- ils ?

Le PS a tout eu, trop peu-être...

Le PS a été "écrabouillé", il est éparpillé. Il n'y a plus rien de collectif. Il n'y a même plus d'argent dans ce parti biberonné à la subvention publique. L'argent des députés s'est envolé. Les cotisations des élus, pareil. Et celle des militants, n'en parlons pas. Jean-Christophe Cambadélis a beau dire qu'il peut vendre un immeuble du PS à Marseille ou ailleurs pour tenir une année, ça sent la faillite.

Le PS vous savez a tout eu. Peut-être trop. Le PS n'a pas su faire prospérer le temps où il était hégémonique, où il avait de l'argent. Le temps où l'on se partageait les postes dans les collectivités locales, où l'on se nommait "chargé de mission", où l'on faisait travailler les entreprises de communications amies qui permettaient ensuite de se recaser.

À force de vivre dans l'entre soi, les socialistes ont cassé leur jouet. Cette génération d'enfants gâtés a fini par perdre les classes populaires et les classes moyennes, son ADN. Il faut tout reconstruire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/