1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Légalisation du cannabis : un député dénonce une "hypocrisie ambiante"
1 min de lecture

Légalisation du cannabis : un député dénonce une "hypocrisie ambiante"

INVITÉ RTL - François-Michel Lambert, député écologiste, veut rendre légal le cannabis à usage thérapeutique mais aussi récréatif.

Le député écologiste François-Michel Lambert à l'Assemblée nationale
Le député écologiste François-Michel Lambert à l'Assemblée nationale
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Légalisation du cannabis : un député dénonce une "hypocrisie ambiante"
04:09
Radars embarqués : "On nous reproche de ne pas flasher assez", s'étonne un élu
05:41
Légalisation du cannabis : un député dénonce une "hypocrisie ambiante"
04:09
Radars embarqués : "On nous reproche de ne pas flasher assez", s'étonne un élu
05:42
Christelle Rebière & Marie-Pierre Haddad

Les patients s'impatientent... Un collectif créé il y a quelques jours exige la légalisation du cannabis thérapeutique et qu'il soit remboursé par la Sécurité sociale pour un certain nombre de maladies comme le traitement de la douleur du cancer, l'épilepsie ou des maladies plus rares.

François-Michel Lambert, député écologiste a déposé une proposition de loi visant à légaliser le cannabis à usage thérapeutique, mais aussi récréatif. 21 pays d'Europe sur 28 ont déjà autorisé le cannabis thérapeutique, pourquoi la France est-elle aussi en retard ? "C'est toute la question (...) Je pense que les politiques ont peur d'expliquer aux citoyens le sens des projets que nous menons et on arrive à des blocages", indique-t-il.

Le député se dit "triste pour les personnes qui avaient besoin de ce cannabis thérapeutique et à cause d'un blocage dans les têtes des politiques n'ont pas pu en bénéficier. Heureusement, on va avancer mais ce n'est qu'un tout petit pas, par rapport à l'hypocrisie ambiante".

Le cannabis récréatif serait contrôlé par un monopole d'État

François-Michel Lambert, député écologiste

François-Michel Lambert demande à ce que l'utilisation du cannabis thérapeutique ou récréatif "soit encadré par des pharmacies, comme tous médicaments. On se fait des peurs de certains sujets et on crée une société perdante à tous les niveaux". 

À lire aussi

En ce qui concerne le cannabis récréatif, "il aurait un taux de THC extrêmement limité. Il serait produit en France par nos agriculteurs, sans pesticides. Il serait contrôlé par un monopole d'État et vendu par les buralistes, avec une traçabilité", explique le député.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/