1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "À la place d'Elisabeth Borne, j'aurais déjà démissionné" : le torchon brûle entre Emmanuel Macron et sa Première ministre
2 min de lecture

"À la place d'Elisabeth Borne, j'aurais déjà démissionné" : le torchon brûle entre Emmanuel Macron et sa Première ministre

Le divorce entre Emmanuel Macron et sa Première ministre est consommé après les propos de cette dernière sur le Rassemblement national.

Elisabeth Borne et Emmanuel Macron, le 18 juin 2022
Elisabeth Borne et Emmanuel Macron, le 18 juin 2022
Crédit : GONZALO FUENTES / POOL / AFP
GOUVERNEMENT - Les jours d'Elisabeth Borne à Matignon semblent comptés
00:01:30
William Galibert
Je m'abonne à la newsletter « Politique »

Le torchon brûle entre Emmanuel Macron et sa première ministre. Les jours d'Elisabeth Borne à Matignon semblent bien comptés. Le président de la République l'a sèchement recadrée après ses propos sur le Rassemblement National, décrit comme "héritier du Maréchal Pétain", dans un entretien dimanche.


Une erreur de stratégie, aux yeux d'Emmanuel Macron, qui a estimé, selon des propos rapportés, que le combat contre l'extrême droite ne passe plus par des arguments moraux. Le divorce semble consommé.

 "A la place d'Elisabeth Borne, j'aurais déjà démissionné", nous ont avoué plusieurs cadres de la macronie. Mais non, la Première ministre montre ce qu'elle sait montrer : cette incroyable capacité à encaisser les coups sans broncher et sans jamais s'épancher. Une façon de dire qu'il en faut plus pour la faire vaciller.

Malgré les recadrages, au quotidien, les relations avec le Président sont factuelles et professionnelles. Elle, sait qu'il a déjà tranché et qu'il ne pense qu'à la suite. Lui, qu'elle ne tient pas suffisamment son gouvernement et sa majorité. Il estime aussi qu'elle a commis trop d'erreurs, comme son engagement à ne plus utiliser le 49.3 pour faire passer des lois.

La seule question : par qui la remplacer et quand ? Après le 14 juillet ? À la rentrée ? Ce sera quand ça l'arrange. Quand Emmanuel Macron jugera qu'il peut en tirer un avantage politique. D'ici là, Elisabeth Borne continuera à encaisser sans broncher.

Emmanuel Macron lui renouvelle sa confiance depuis Bratislava

À écouter

GOUVERNEMENT - Emmanuel Macron renouvelle sa confiance à Elisabeth Borne
00:02:20

Emmanuel Macron s'est exprimé ce mercredi 31 mai à propos de ce "recadrage". "Je pense qu'en effet on ne peut plus battre dans nos démocraties l'extrême droite simplement avec des arguments historiques et moraux", a dit le président français devant la presse à Bratislava, où il doit prononcer un discours sur l'avenir de l'Union européenne. "Je veux ici lui redire toute ma confiance", a-t-il ajouté à propos d'Elisabeth, assurant qu'il avait pour principe de ne jamais faire de mise au point la concernant autrement qu'en tête-à-tête. "J'ai un mode de fonctionnement simple : quand j'ai des choses à dire à mon premier ministre, depuis 6 ans, je le dis dans un colloque singulier dont rien ne sort et nous réglons les choses ensemble. Je ne le fais jamais autour de la table du Conseil des ministres, par médias interposés".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.