1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La grève de la SNCF est "légitime", estime Olivier Faure sur RTL
2 min de lecture

La grève de la SNCF est "légitime", estime Olivier Faure sur RTL

INVITÉ RTL - Le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste voit dans la grève perlée de la SNCF, amorcée lundi 2 avril à 19 heures, un mouvement nécessaire pour faire valoir les droits des employés de la société ferroviaire.

Olivier Faure, invité de RTL le 3 avril 2018.
Olivier Faure, invité de RTL le 3 avril 2018.
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Olivier Faure est l'invité de RTL
11:24
La grève de la SNCF est "légitime", estime Olivier Faure sur RTL
00:39
La grève de la SNCF est "légitime", estime Olivier Faure sur RTL
11:26
micros
La rédaction numérique de RTL

Si la grève de la SNCF est le premier blocage social de grande ampleur qui défie la présidence Macron, le mouvement est également l'occasion pour l'opposition de se faire à nouveau entendre. Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste élu le 29 mars, a pris la tête d'un parti exsangue. Pour affirmer la position de celui-ci, il se porte en faux de la majorité sur le malaise de la SNCF et voit dans la grève perlée un mouvement "légitime" comme il le fait savoir ce mardi 3 avril au micro de RTL.

Pour Olivier Faure, Emmanuel Macron "fait face à un mouvement social d’importance, légitime" car, dit-il, la SNCF "est une entreprise qui fonctionne bien, qui fait aujourd’hui du bénéfice". Mais la SNCF nécessite chaque année 10 milliards d’argent public par an, et compte 3 milliards d'euros de déficit. Le premier secrétaire du PS estime que cette difficulté "est liée au fait qu’il y a une dette historique" et attend beaucoup du gouvernement.

"Pour l’instant je ne vois rien sur la table, je ne vois que des intentions qui sont affichées mais rien de concret", reproche-t-il à l'exécutif. "Il y a une négociation globale et il y a plusieurs sujets qu’il faut traiter, la question de la dette, la question du vieillissement (...) je me dis simplement que j’aimerais (que le gouvernement) mette sur la table exactement ce qu’il veut faire à la SNCF".

Lundi 2 avril a commencé, à 19 heures, un mouvement de grève à la forme inédite à la SNCF. Cette grève dite "perlée", car elle se manifeste par deux jours de blocage tous les cinq jours pendant trois mois, s’annonce très suivie. "Je soutiens tous ceux qui soutiennent une vision du service public qui ne peut pas être celle que défend aujourd’hui le gouvernement", avait déclaré sur Franceinfo le 30 mars.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/