1 min de lecture Vème République

L’œil de la République : Alain Duhamel "persuadé" que le débat Giscard-Mitterrand a tout changé

PODCAST - Le 10 mai 1974, environ 25 millions de Français sont devant leur téléviseur. Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, deux candidats à l’élection présidentielle débattent : Valéry Giscard d’Estaing face à François Mitterrand.

OEIL-REPUBLIQUE_POP_245x300 L'oeil de la République Alain Duhamel & Benjamin Sportouch & RTL Originals iTunes RSS
>
3. Alain Duhamel "persuadé" que le débat Giscard-Mitterrand a tout changé Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page du podcast
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

"Vous n’avez pas Monsieur Mitterrand le monopole du cœur". Cette phrase est signée Valéry Giscard d'Estaing à destination de François Mitterrand. Elle marquera le premier duel télévisé entre deux candidats à l'élection présidentielle de 1974. Le 10 mai 1974, environ 25 millions de Français suivent ce débat à la télévision et à la radio. Avec Jacqueline Baudrier, Alain Duhamel est l’un des deux arbitres de ce duel au sommet.  

"Un duel télévisé de l’entre-deux-tours on n’avait jamais vu ça, donc c’était inédit, se souvient Alain Duhamel. Je savais qu’en plus les conditions pour le journaliste seraient très difficiles, parce qu’au fond Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand voulaient avoir la main sur le débat".

Abonnez-vous à ce podcast

"J’ai eu beaucoup de difficultés à convaincre François Mitterrand qui redoutait avant tout un piège (...) Il avait gardé une solide défiance de l'élection de 1965", raconte Alain Duhamel. "Je lui ai dit : 'C’est vous le challenger'. Il a été piqué", ajoute-t-il.

Le face à face Giscard-Mitterrand de 1974 est "l’élection la plus étroite". "De ce point de vue forcément, le débat a eu une influence. Et je dirais sans doute que c’est le seul des duels présidentiels dont on puisse vraiment se dire après-coup, il a joué un rôle réel sur le choix ultime des citoyens. Je crois que l’on ne pourra plus se le dire après. Je suis persuadé que ce débat a fait la décision", confie Alain Duhamel.

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : pour Alain Duhamel, François Fillon est "un iceberg"

>> L’œil de la République, une série d'entretiens exceptionnels avec Alain Duhamel, à retrouver un jeudi sur deux. Ce grand observateur de la vie politique française nous raconte ses souvenirs et les coulisses des grands moments de notre Ve République. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vème République Alain Duhamel RTL Originals
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants