1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. AMF : une petite présidentielle pour désigner qui remplacera François Baroin
1 min de lecture

AMF : une petite présidentielle pour désigner qui remplacera François Baroin

Les maires de France sont réunis en congrès depuis mardi 16 novembre. Ils devront choisir qui, de David Lisnard ou Philippe Laurent, prendra la tête de leur association.

Des maires lors du 100e congrès des maires de France en novembre 2017 (illustration)
Des maires lors du 100e congrès des maires de France en novembre 2017 (illustration)
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
L'Association des maires de France va élire son nouveau président
00:01:47
Benjamin Sportouch - édité par Florine Boukhelifa

Une petite présidentielle, dont les résultats sont attendus mercredi soir, avant la vraie. Le Congrès des maires de France s'ouvre mardi 16 novembre à la Porte de Versailles, à Paris. Les élus vont ainsi devoir élire leur nouveau président, celui qui remplacera François Baroin après sept ans à la tête de l'Association des maires de France (AMF). L'occasion également pour les Macronistes et les Républicains de mesurer leurs forces.

Deux candidats briguent la présidence de l'AMF. D'un côté, le maire de Cannes David Lisnard, soutenu par les Républicains. De l'autre, un nouveau visage de la scène nationale, le maire UDI de Sceaux Philippe Laurent, discrètement soutenu par les Macronistes. Pourtant, l'élection ne s'annonce pas si simple.

Lundi, Renaud Muselier, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, a semé la zizanie. Il a écrit aux maires de sa région pour leur demander de ne pas voter pour David Lisnard qui "du haut de son tapis rouge, niché dans son Palais des festivals" est déconnecté des préoccupations du quotidien. Une requête qui résonne comme une petite vengeance alors que le maire de Cannes n'avait pas soutenu Renaud Muselier lors du premier tour des élections régionales face au Rassemblement national.

Le candidat à l'investiture LR pour la présidentielle Éric Ciotti a aussitôt volé au secours de son ami David Lisnard, qualifiant le président de la région PACA de "petit télégraphiste" d'Emmanuel Macron. Éric Zemmour a lui aussi mis son grain de sel en appelant, sans le dire, à voter pour le maire de Cannes.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.