1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Journées d'été des Verts : Bayou dédouane Piolle, accusé d'avoir bousculé Rousseau
1 min de lecture

Journées d'été des Verts : Bayou dédouane Piolle, accusé d'avoir bousculé Rousseau

Le secrétaire général des Verts a confirmé, ce jeudi 26 août, qu’après enquête, Éric Piolle était hors de cause dans la bousculade dont aurait été victime Sandrine Rousseau, lors des Journées d’été de son parti à Poitiers.

Julien Bayou, secrétaire général d'EELV.
Julien Bayou, secrétaire général d'EELV.
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Quentin Marchal & AFP

Le secrétaire général des Verts Julien Bayou a dédouané, jeudi 26 août, un de ses candidats à la primaire Éric Piolle, accusé d'avoir été "violent" envers une autre candidate Sandrine Rousseau, lors des journées d'été des écologistes à Poitiers, jeudi dernier. 

"Depuis jeudi circule une rumeur de +bousculade+ et de +violence physique+ entre deux candidats EELV à la primaire écologiste", déplore Julien Bayou dans une lettre au conseil fédéral, affirmant avoir "mené une enquête" qui "conclut à l’innocence d’Éric Piolle". Un journaliste avait d'abord dénoncé sur Twitter une "bousculade" dont aurait été victime l'ex-numéro 2 des Verts Sandrine Rousseau, de la part du maire de Grenoble Éric Piolle.

Sandrine Rousseau avait "relayé" le tweet du journaliste en précisant "que +ce n’est pas une invention+ et que +ce n'était pas très violent". Mais "la version de Sandrine a ensuite évolué, la bousculade ayant été le fait non pas d’Éric mais d’un journaliste. Et encore mardi au téléphone elle m’a confirmé qu'elle ne savait pas qui l'a bousculée ou mise sur le côté, peut-être un journaliste qui l’aurait poussée ou son équipe qui l’aurait éloignée", ajoute Julien Bayou.

Aucun élément contre Éric Piolle

"En tant que secrétaire national d’EELV, je ne peux laisser passer un signalement de violence physique sans réagir" ni laisser "passer l'idée qu’un candidat aurait été violent quand ça n'est pas le cas", poursuit-il.

À lire aussi

Se basant sur plusieurs vidéos et des témoignages, Julien Bayou conclut qu'au final, il n'a "pas entre les mains d'éléments qui montrent qu’Éric ou son équipe aient +bousculé+ quiconque", selon le patron des Verts.

Outre Éric Piolle et Sandrine Rousseau, l'eurodéputé Yannick Jadot, la présidente de Génération Ecologie Delphine Batho et le coprésident du parti Cap Ecologie Jean-Marc Governatori sont candidats à la primaire écologiste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/