1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jets privés : Agnès Pannier-Runacher accuse les écologistes d’être "à côté de la plaque"
2 min de lecture

Jets privés : Agnès Pannier-Runacher accuse les écologistes d’être "à côté de la plaque"

La ministre de la Transition énergétique a accusé les écologistes de s'attaquer à "un problème qui est très limité en terme d'impacts climatiques" sur le sujet des jets privés.

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique.
Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique.
Crédit : AFP
Lison Bourgeois

Des "déplacements caprices". La formule utilisée par Julien Bayou pour pointer du doigt l'utilisation des jets privés a fait beaucoup de bruit. Le député EELV et secrétaire national du parti souhaite interdire les jets privés. Quelques jours après, Clément Beaune indique qu'il faut agir et réguler les vols en jet privé. Le ministre délégué chargé des Transports de France a réagi en confirmant que les jets privés devenaient "le symbole d’un effort à deux vitesses".

Lors du premier conseil des ministres de la rentrée, Emmanuel Macron a adressé, sans le nommer, un avertissement à son ministre. "Ça peut toujours sembler séduisant de dire ce que les gens veulent entendre (...) mais il faut d'abord raisonner en se demandant si c'est efficace et utile", a indiqué le président de la République. 

Ce mardi 30 août, Agnès Pannier-Runacher a glissé au micro de France Inter "c'est clairement un problème qui est très limité en terme d'impact climatique". Selon la ministre de la Transition énergétique, les écologistes sont "à côté de la plaque" dans leur combat contre les jets privés.  

"Ça ne résoudra pas 99,9% du problème", avertit-elle. "En revanche, et ça c'est un sujet que nous prenons au niveau européen. Il est important qu'aucun secteur n'échappe à la question du prix de la tonne carbone", avance Agnès Pannier-Runacher. Pour la ministre de la Transition énergétique, c'est le secteur de l'aviation, du transport maritime et du bâtiment qui doivent être réfléchis dans le paquet climat. 

Les jets privés sont responsables de l'émission de 400.000 tonnes de CO2

À écouter aussi

Selon l'ONG Transport & Environment, un jet privé émet bien 5 à 14 fois plus de CO2, par voyageur, qu'un avion de ligne. Un rejet excessivement élevé qui s'explique par le nombre très faible de passagers transportés sur chaque trajet. L'émission de CO2 par passager est donc considérable. Par ailleurs, selon un rapport de 41% des vols de jets privés ne transportent aucun passager, selon des chiffres de 2014 publiés dans un rapport commandé par l'Ebaa. 

En effet, le ministère des Transports indique que les jets privés sont responsables de 0,09% des rejets de CO2 de la France entière. C'est-à-dire que sur un total de 436 millions de tonnes rejetés en 2019, les émissions des jets privés s'élevaient à près de 400.000 tonnes de CO2 (chiffre de l'ONG Transport & Environment). 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire