1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Présidentielle 2022 : "La reconstruction n'est pas une option pour LR", juge Xavier Bertrand
2 min de lecture

INVITÉ RTL - Présidentielle 2022 : "La reconstruction n'est pas une option pour LR", juge Xavier Bertrand

Le président de la région Hauts-de-France, porte-parole de Valérie Pécresse, estime que le parti Les Républicains doit se reconstruire après la débâcle de dimanche soir mais que l'urgence est d'abord de faire barrage à Marine Le Pen.

Xavier Bertrand invité de RTL lundi 11 avril 2022
Xavier Bertrand invité de RTL lundi 11 avril 2022
Crédit : RTL
Xavier Bertrand était l'invité de 8h20 du 11 avril 2022
00:08:25
Xavier Bertrand est l'invité de 8h20 du 11 avril 2022
00:08:25
Alba Ventura & Yves Calvi - édité par Benjamin Hue

Après la défaite historique de dimanche soir, "la reconstruction n'est pas une option" pour le parti Les Républicains, juge Xavier Bertrand sur RTL. Invité de la matinale de la station ce lundi 11 avril, le président de la région Hauts-de-France, porte-parole de la candidate LR Valérie Pécresse, explique que le parti a forcément "besoin de se reconstruire" mais que "l'urgence" est d'abord '"d'éviter Marine Le Pen à la tête du pays", d'"empêcher le Front national (sic) qui n'a en rien changé", selon lui. Dans cette perspective, il mettra d'ailleurs "un bulletin Macron" dans l'urne le 24 avril prochain.

En recueillant moins de 5% des voix au premier tour de l'élection présidentielle, Valérie Pécresse a conclu de la pire des façons une campagne douloureuse qui l'a d'abord vue un temps en position de challenger Emmanuel Macron avant de dégringoler dans les intentions de vote, au point de ne pas entrer dans les critères de remboursement des frais de campagne à l'issue du scrutin. 

"Aujourd'hui, on doit avoir dix candidats, dix partis politiques, qui vont se réunir pour analyser l'échec", souligne Xavier Bertrand, qui ne prévoit pas de quitter Les Républicains. "Notre parti doit forcément se reconstruire. On le voit bien dans les votes. On a aujourd'hui un électorat populaire qui pourrait trouver dans le projet de Valérie Pécresse les vraies réponses mais nous n'avons pas été entendus. Et puis nous avons aussi électoralement deux France, un pays très morcelé, et il faut les rassembler".

Interrogé sur le rôle joué par Nicolas Sarkozy, qui ne s'est jamais prononcé en faveur de Valérie Pécresse durant la campagne, Xavier Bertrand a estimé que "chacun a pris ses responsabilités". "Je n'ai pas à exiger qu'il prenne position. Cela n'aurait pas changé le résultat, nous n'aurions pas été au second tour. La responsabilité du score d'hier est collective".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/