1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Claude Guéant en prison : "On lui a reproché d'avoir aidé ses enfants", estime son avocat
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Claude Guéant en prison : "On lui a reproché d'avoir aidé ses enfants", estime son avocat

L'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy a été incarcéré lundi 13 décembre à la prison de la Santé à Paris, en application d'une condamnation reçue en 2017.

Claude Guéant, le 14 janvier 2017.
Claude Guéant, le 14 janvier 2017.
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Maitre Philippe Bouchez-El Ghozi : Avocat de Claude Guéant
06:13
Maitre Philippe Bouchez-El Ghozi : Avocat de Claude Guéant
06:13
Julien Sellier - édité par Florine Boukhelifa

L'ex-ministre de l'Intérieur a été rattrapé par la justice. Après avoir été condamné en appel en 2017 pour avoir pioché dans les frais d'enquête des policiers et s'être versé un complément de revenus en liquide, Claude Guéant a été incarcéré à la prison de la Santé, à Paris, lundi 13 décembre. La justice estime en effet que l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy ne rembourse pas assez vite ses amendes.

"On lui a reproché d'avoir aidé ses enfants plutôt que d'accélérer le remboursement de sa dette", fustige l'avocat de Claude Guéant, maître Philippe Bouchez-El Ghozi, au micro de RTL. "Ses enfants étaient en grande difficulté à un moment et il a tenu à les aider. (...) Il avait quand même une obligation alimentaire à l'égard de ses enfants et je crois qu'on ne peut pas facilement lui reprocher cela", justifie le conseil.

"Quand on est condamné et qu'on paye ses dettes, ce n'est pas une mort civile, on a encore le droit d'aller de temps en temps faire une activité culturelle sans qu'on puisse vous le reprocher", poursuit maître Philippe Bouchez-El Ghozi, selon qui les sorties de son client, notamment au théâtre, ont "pu entrer en ligne de compte pour révoquer son sursis".

Claude Guéant, qui se trouve "dans un état d'esprit un peu d'accablement, d'injustice et de profonde incompréhension" selon son avocat, devra désormais attendre une expertise médicale pour espérer sortir. L'homme de 77 ans pourrait également emprunter de l'argent à ses proches afin de mettre sur la table les 115.000 euros qu'il doit encore rembourser. Sans quoi il pourrait, en théorie, passer neuf mois derrière les barreaux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

 

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/