1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Immigration économique : Hidalgo estime que la France ne peut pas s'en passer
1 min de lecture

Immigration économique : Hidalgo estime que la France ne peut pas s'en passer

INVITÉE RTL - La candidate socialiste à l'élection présidentielle a dénoncé "la vision desséchée et étriquée" de certains de ses adversaires politiques sur l'immigration.

Anne Hidalgo invitée du Grand jury RTL LCI Le Figaro le 31 octobre 2021
Anne Hidalgo invitée du Grand jury RTL LCI Le Figaro le 31 octobre 2021
Crédit : Nicolas Kovarik /Agence 1827 /RTL
Le Grand Jury d'Anne Hidalgo
58:03
Le Grand Jury d'Anne Hidalgo
58:03
Marie-Pierre Haddad

"Nous sommes la France, ce sont nos valeurs". Anne Hidalgo a répondu, sans le mentionner, à Éric Zemmour et à l'extrême droite sur l'immigration. Invitée du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 31 octobre, la candidate socialiste à l'élection présidentielle a déclaré : "On ne quitte pas son pays de gaité de cœur (...) On doit cultiver la fierté d'être un pays qui a su intégrer et devenir grand grâce à cette immigration. Il faut que la France garde cette tradition d'accueil". 

Elle lance ainsi un appel "à ces millions de Français qui ont une origine étrangère" et "à tous ceux dont les parents, comme les miens, ont choisi de venir participer à l'économie française". Sur l'immigration économiqueAnne Hidalgo explique que la France ne peut pas faire sans. 

"Vous croyez vraiment que l'on va arriver à s'en sortir, sans qu'il y ait une immigration économique qui continue à venir dans notre pays ? Posez la question aux entrepreneurs, posez la question à toutes celles et ceux qui cherchent du personnel dans la restauration ou le bâtiment, ou même regardez la situation dans nos hôpitaux qui tiennent souvent grâce à des internes qui ont une autre nationalité". 

Elle a fustigé la "vieille marotte" qui consiste à dire que les étrangers prennent le travail des Français. "Ils viennent aussi contribuer à la fabrication du pain des Français", a-t-elle indiqué avant d'évoquer "la vision desséchée et étriquée" de certains de ses adversaires à l'élection présidentielle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/