1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Horizons" : Édouard Philippe lance son nouveau parti
1 min de lecture

"Horizons" : Édouard Philippe lance son nouveau parti

L'ancien Premier ministre a officialisé la création de sa nouvelle structure devant plusieurs cadres de la majorité, dont Christophe Castaner, président du groupe LaREM à l'Assemblée Nationale, et plusieurs milliers d'autres personnes réunies au Havre.

Édouard Philippe lors du lancement d'Horizons, son nouveau parti politique, le samedi 9 octobre au Havre.
Édouard Philippe lors du lancement d'Horizons, son nouveau parti politique, le samedi 9 octobre au Havre.
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Édouard Philippe lance son parti
02:01
William Galibert - édité par Victor Goury-Laffont

"Avec Horizons, nous allons définir une stratégie pour la France" : Édouard Philippe a lancé son nouveau parti ce samedi 9 octobre devant plus de 2.000 personnes réunies dans sa ville du Havre. Il y a quelques semaines, l'ancien Premier ministre avait annoncé qu'il soutenait le président Emmanuel Macron pour la présidentielle

Quelle est la philosophie de ce nouveau parti? "Je crois à la politique, a expliqué l'ancien Premier ministre. Je veux avec vous construire un mouvement, construire un parti politique pour que notre pays que nous aimons puisse regarder loin. Puisse raffermir sa puissance. Puisse avoir confiance à nouveau en lui. Bref, pour que nous puissions, au fond, être qui nous voulons être."

À droite et dans la majorité, on est fébrile face à cette initiative de celui qui se définit comme loyal, mais libre. Le maire du Havre s'est longtemps exprimé devant la foule, avec un discours qui ressemblait beaucoup plus à un cours de science politique donné par le professeur Philippe. Devant un public attentif, à défaut d'être survolté, l'ancien premier ministre a livré un constat assez sombre, regrettant notamment un débat public à un niveau insuffisant selon lui. 

Cravate bleue, barbe blanche, Édouard Philippe s'est baladé seul sur scène. Il parle de la dette, du vertige démographique, du vertige écologique, du vertige technologique et explique qu'il veut réfléchir à la France de 2050. En creux, cela veut donc aussi dire qu'il compte bien peser dans le paysage politique dans les années qui viennent. C'est bien cette ambition qui effraie un petit peu les amis d'Emmanuel Macron. Pour l'instant, Édouard Philippe répète toute sa loyauté et son soutien pour le président en 2022, et assure qu'il aidera le chef de l'État a "élargir sa base".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/