1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Hé oh la gauche !" : "Le dénigrement systématique du gouvernement, ça suffit", pour Jean-Marie Le Guen
2 min de lecture

"Hé oh la gauche !" : "Le dénigrement systématique du gouvernement, ça suffit", pour Jean-Marie Le Guen

REPLAY / L'INVITÉ RTL - Le secrétaire d'État a participé à la première réunion du mouvement "Hé oh la gauche". Le secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement a participé ce lundi avec une vingtaine de ministres et des militants socialistes à la première réunion du mouvement "Hé oh la gauche".

Jean-Marie Le Guen à l'Élysée le 17 février 2016.
Jean-Marie Le Guen à l'Élysée le 17 février 2016.
Crédit : NIVIERE/VILLARD/SIPA
l'invité du grand soir du 25/04/2016
07:41
Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon & La rédaction numérique de RTL

Une grande partie du gouvernement et les militants socialistes ont participé ce soir à une réunion à l'initiative du mouvement "Hé oh la gauche !" lancé ce lundi par Stéphane Le Foll. Pour Jean-marie Le Guen, secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement, qui y a assisté, la réunion a permis de dire que le "dénigrement systématique de l'action du gouvernement, ça suffit", en particulier quand il vient de la gauche elle-même. L'objectif était aussi de vanter les actions du gouvernement durant ces quatre dernières années, "que ce soit dans les domaines de la protection sociale, de l'action des libertés, de la culture, de la sécurité ou de l'éducation nationale".

Pour Jean-Marie Le Guen, la gauche s'est affirmée avec "lucidité et fierté" ce lundi soir à la faculté de Médecine, lieu choisi pour la réunion. Cette opération sonne comme un prolongement du "ça va mieux" prononcé par François Hollande dans l'émission Dialogues citoyens sur France 2, le 14 avril dernier. L'initiative émerge alors que la gauche n'a jamais été aussi fracturée. Pourtant, les frondeurs n'ont pas été conviés à ce rassemblement. Ni Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie. "Cette réunion s'est faite autour de la belle alliance populaire, Emmanuel Macron n'en est pas vraiment membre", justifie Jean-Marie Le Guen.
Cette démonstration de force a aussi des airs de début de campagne de François Hollande, même si le chef de l'État a affirmé qu'il n'annoncerait qu'à la fin de l'année s'il se présentait à sa réélection. Pour Jean-Marie Le Guen, "il est le candidat naturel" de la gauche.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/