1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Guerre en Ukraine : qu’est-ce que le plan de résilience annoncé par Macron ?
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : qu’est-ce que le plan de résilience annoncé par Macron ?

ÉCLAIRAGE - Le président de la République a annoncé, ce mercredi, "un plan de résilience" pour contrer les conséquences économiques de la guerre en Ukraine.

Emmanuel Macron lors de son allocution mercredi 2 mars 2022.
Emmanuel Macron lors de son allocution mercredi 2 mars 2022.
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Thibault Nadal

"Nous allons mettre en place un plan de résilience économique et social pour répondre aux difficultés qui découlent du conflit". Emmanuel Macron a été clair mercredi soir. Les sanctions prises contre la Russie vont affecter l'économie française. 

"Notre croissance, aujourd'hui au plus haut, sera immanquablement affectée par le renchérissement du prix du pétrole, du gaz, des matières premières et cela aura des conséquences sur notre pouvoir d'achat demain. Le prix du plein d'essence, le montant de la facture de chauffage, le coût de certains produits, risquent de s'alourdir encore", a-t-il averti. 

Le Président français a cité deux secteurs économiques qui "souffrent" et "vont souffrir" particulièrement, l'agriculture et l'industrie. "Soit parce qu'ils dépendent des importations de matières premières venues de Russie ou d'Ukraine, soit parce qu'ils exportent vers ces pays", a-t-il expliqué.

Aider individuellement les entreprises à faire face à la crise

Pour les aider, Emmanuel Macron a donc annoncé la mise en place d'un plan de résilience pour les entreprises. Concrètement, toutes les entreprises françaises, qui travaillent avec la Russie - elles sont au nombre de 500 environ - recevront un plan d'aide spécifique de l'État. "L'objectif est de bâtir des plans d'accompagnement pour les secteurs et les entreprises", expliquait mardi le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie.

À lire aussi

Avant la guerre, la valeur des exportations de l'économie tricolore vers la Russie s'établissait à 5,2 milliards d'euros et 1 milliard d'euros vers l'Ukraine en 2020. Au total, cela représentait environ 3% des biens vendus en dehors de l'Europe, précise La Tribune. L'État veut donc à partir de ces chiffres réduire les dégâts des sanctions russes sur les entreprises européennes.  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire