1 min de lecture SNCF

Grève SNCF : "Guillaume Pepy joue sur les deux tableaux", constate Christophe Jakubyszyn

DÉBAT - Le PDG de la SNCF était l'invité du "Grand Jury RTL/ LCI/ Le Figaro" ce dimanche 22 avril. Il a notamment donné l'impression d'avoir "gagné la guerre avec les cheminots", selon les éditorialistes.

micro générique Le Mag Pol Philippe Robuchon & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Grève SNCF : "Guillaume Pepy joue sur les deux tableaux", constate Christophe Jakubyszyn Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : Philippe Robuchon,Olivier Mazerolle | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

"Guillaume Pepy, de son point de vue, a gagné la bataille engagée avec les cheminots". L'avis de Christophe Jakubyszyn, éditorialiste politique à TF1 et LCI, est partagé par les journalistes présents sur le plateau du Grand Jury RTL / LCI / Le Figaro ce dimanche 22 avril, qui interrogeaient le PDG de la SNCF.

"Il a le sentiment qu'il tient le bon bout", ajoute Alexis Brézet, directeur des rédactions du Figaro. Mais si le combat autour du statut des cheminots semble gagné pour le PDG de la SNCF, il reste la question de la reprise de la dette de l'entreprise publique par le gouvernement.

"Pour Guillaume Pepy, cette dette de 50 milliards d'euros, c'est la faute des politiques", rappelle Benjamin Sportouch, rédacteur adjoint du service politique de RTL. "Ça le sert de dire cela pour que le gouvernement reprenne la dette", ajoute Alexis Brézet.

"Le plus dur reste à faire pour Guillaume Pepy"

Mais pour Christope Jakubyszyn, le constat est simple : "Guillaume Pepy joue sur les deux tableaux. D'un côté, il est le concepteur de la réforme, et de l'autre, il est avec les cheminots pour réclamer les 50 milliards d'euros au gouvernement", affirme l'éditorialiste. "Les avantages d'être entre les deux, c'est de jouer les syndicats pour faire pression sur le gouvernement et vice-versa", ajoute Alexis Brézet.

À lire aussi
Des trains de la SNCF (illustration) grève SNCF
SNCF : le trafic extrêmement perturbé ce samedi, premier jour des vacances

"Le plus dur reste à faire pour lui", conclut néanmoins Benjamin Sportouch : "Il a encore besoin des syndicats pour négocier le principal : le pacte stratégique avec 30% d'économies."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Grève SNCF Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants