1 min de lecture Justice

Grève de la faim de Redoine Faïd : Belloubet estime que l'"on marche sur la tête"

Alors que Redoine Faïd a débuté lundi 8 octobre une grève de la faim, la ministre de la Justice estime qu'il n'a pas à s'opposer au déroulement de la justice. Il proteste contre l'incarcération de sa logeuse et de membres de sa famille.

>
Un délégué syndicat de URFAP Prison réagit à la grève de la faim de Redoine Faïd Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
et AFP

Un détenu surveillé de près. Incarcéré au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), Redoine Faïd a entamé lundi 8 octobre à midi une grève de la faim, a-t-on appris auprès de l'Administration pénitentiaire. 

Dans une lettre envoyée aux magistrats et transmise à la direction de la prison, le braqueur multirécidiviste explique que ce geste vise à contester l'incarcération de sa logeuse et de membres de sa famille, a indiqué une source proche du dossier. 

Une explication inadmissible pour la ministre de la Justice Nicole Belloubet. "Redoine Faïd n'a pas à s'opposer au traitement judiciaire donné aux personnes qui l'ont hébergé ou aidé à s'évader. On marche sur la tête", a-t-elle déclaré, lors de l'émission "Audition publique" sur LCP-Public Sénat, avec l'AFP et le Figaro. 

À lire aussi
La cour d'appel de Versailles travail
La justice confirme le droit de porter le voile islamique dans le secteur privé

Il a entamé cette grève de la faim au moment du déjeuner. Un suivi spécifique a été mis en place, notamment avec un médecin de l'unité sanitaire. "Il n'est pas dans ses heures de gloire. Ce n'est pas le Redoine Faïd qu'on a pu voir à la télé", raconte Gregory Strempek, délégué local du syndicat UFAP Prison. 

Pourtant, pas question d'assouplir ses conditions d'incarcération. "On continuera toujours de se méfier de Redoine Faïd. C'est peut-être un subterfuge, peut-être qu'il prépare quelque chose. Il faut se méfier et s'attendre à tout et ne pas lâcher", met-il en garde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795104227
Grève de la faim de Redoine Faïd : Belloubet estime que l'"on marche sur la tête"
Grève de la faim de Redoine Faïd : Belloubet estime que l'"on marche sur la tête"
Alors que Redoine Faïd a débuté lundi 8 octobre une grève de la faim, la ministre de la Justice estime qu'il n'a pas à s'opposer au déroulement de la justice. Il proteste contre l'incarcération de sa logeuse et de membres de sa famille.
https://www.rtl.fr/actu/politique/greve-de-la-faim-de-redoine-faid-belloubet-estime-que-l-on-marche-sur-la-tete-7795104227
2018-10-08 22:06:09
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4qiFIj7OjmqsrUg8LowQZg/330v220-2/online/image/2018/1008/7795104307_la-ministre-de-la-justice-nicole-belloubet-au-palais-de-l-elysee-le-3-octobre.jpg