1 min de lecture La France insoumise

Garrido retweete un appel à décapiter Macron, Corbière la défend

Alexis Corbière a pris la défense de sa compagne Raquel Garrido, qui a retweeté ce week-end une vidéo des "gilets jaunes" de Caen appelant à décapiter Emmanuel Macron.

Raquel Garrido, le 2 novembre 2013
Raquel Garrido, le 2 novembre 2013 Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

Raquel Garrido a été conspuée sur Twitter dimanche 19 janvier après avoir retweeté un message des "gilets jaunes" de Caen appelant à décapiter Emmanuel Macron, en faisant une référence historique à Louis XVI : "Louis XVI, Louis XVI, on l'a décapité. Macron, Macron, on peut recommencer." Le tweet initial a par ailleurs été depuis supprimé.

L'ancienne porte-parole de La France insoumise s'est expliquée en disant que " le peuple français est moqueur et a des références historiques profondément républicaines", puis a ensuite accusé les partisans LaREM de manquer "totalement d'autodérision". Son compagnon Alexis Corbière a pris sa défense ce lundi 20 janvier sur RTL.

Il a tenu à souligner le caractère "symbolique" du message partagé par Raquel Garrido, accusée par certains internautes d'avoir partagé un appel au meurtre. "Tout le vocabulaire de la Révolution française est repris dans ce mouvement des 'gilets jaunes', il y a des bonnets phrygiens, et la symbolique du roi est reprise dans les manifestations." Il a aussi expliqué que "le président de la République doit comprendre que, sur le terrain symbolique, la passion pour l’égalité peut amener à ce qu’il soit renversé".

"Bien sûr que je ne souhaite pas qu'un membre du gouvernement soit agressé", a ajouté Alexis Corbière, qui refuse cependant que "la colère populaire" soit "systématiquement" montrée du doigt. 

Tweet de Raquel Garrido, 19 janvier 2020.
Tweet de Raquel Garrido, 19 janvier 2020. Crédit : Capture d'écran
La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Raquel Garrido Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants