1 min de lecture Marlène Schiappa

Macron au théâtre : Schiappa dénonce le "niveau d'acceptation de la violence"

INVITÉE RTL - La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes estime que "les propos haineux des réseaux sociaux arrivent dans la vraie vie".

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Marlène Schiappa, invitée de RTL du 20 janvier 2020 Crédit Image : SILVERE GERARD/AGENCE1827/RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Une trentaine de personnes a tenté d'entrer dans le théâtre des Bouffes du Nord à Paris, alors qu'Emmanuel Macron et Brigitte Macron s'y trouvaient. Le couple présidentiel assistait à une représentation de La Mouche. Face à la tentative d'intrusion, il a été "sécurisé" pendant quelques minutes puis le président de la République est retourné voir la pièce jusqu'au bout.  

Comment expliquer cette tension ? "Il y a un niveau de montée de violence très préoccupant, mais surtout un niveau d'acceptation de la violence. On a l'impression que le débat passe par la violence, l'intimidation, les blocages. C'est surtout cela qui me préoccupe", explique Marlène Schiappa

La secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes y voit "un mélange" avec le mouvement des "gilets jaunes". "C'est aussi les propos haineux des réseaux sociaux qui arrivent dans la vraie vie. Ce ne sont pas des gens qui viennent débattre", ajoute-t-elle. Quant à Emmanuel Macron, Marlène Schiappa assure qu'il est "très serein" face à la situation.

L'urgence, c'est qu'on arrête avec cette forme de guérilla

Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes
Partager la citation

"Si provoquer de la violence, c'est faire les réformes pour lesquelles on a été élu, ça je l'assume". Ces propos tenus par Sibeth Ndiaye, dimanche 19 janvier, veulent-il dire que la porte-parole du gouvernement accepte ces violences ?  "Je ne crois pas que ce soit le sens de ce qu'elle a voulu dire. L'urgence, c'est qu'on arrête avec cette forme de guérilla. On a besoin que l'ordre public revienne", estime Marlène Schiappa.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marlène Schiappa Gouvernement Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants