2 min de lecture Marine Le Pen

Front national : "Marine Le Pen est dans une phase difficile", juge Duhamel

ÉDITO - La présidente du Front national a proposé aux militants de renommer le parti Rassemblement national. Alain Duhamel explique les intentions cachées derrière un changement de nom.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Front national : "Marine Le Pen ne donne pas l'image d'un chef", juge Alain Duhamel Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Alain Duhamel | Durée : | Date : La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

Marine Le Pen a proposé aux militants que le Front national s'appelle désormais Rassemblement national. Qu'est-ce que cela change ? Quand un parti politique change de nom, il ne le fait pas par plaisir, il le fait par nécessité. Quand la vieille SFIO, qui était quand même très prestigieuse et qui avait une histoire très longue depuis 1905, a décidé en 1969 de s'appeler Parti socialiste, c'est parce qu'elle s'effondrait aux élections.

Quand l'UMP a décidé de s'appeler Les Républicains, c'est parce qu'ils avaient perdu la présidentielle et qu'ils se déchiraient entre eux. Quand Jean-Luc Mélenchon a décidé de s'appeler Les Insoumis, c'est parce que le Parti de gauche était trop petit et que le Front de gauche était trop grand parce que le PC y prenait trop de place.

Pour Marine Le Pen, c'est la même chose. Elle est dans une phase très difficile, elle ne s'est pas relevé de son face-à-face catastrophique (avec Emmanuel Macron) et donc, elle emploie une recette classique, mais au fond plutôt utile

À lire aussi
Laurent Gerra humour
La chronique de Laurent Gerra du 19 novembre

Trois intentions cachées

Et derrière le changement de nom, il y a au moins trois intentions pas forcément compatibles les unes avec les autres : la première, c'est une sorte de retour au fondamentalisme originel. On estompe le côté social qu'avait mis Florian Philippot, et on revient à l'immigration et à la sécurité.

La seconde, c'est d'essayer de continuer à transformer l'image d'extrême droite en image de populisme : c'est-à-dire démagogie et manipulation, mais sans le côté insupportable raciste affiché. 

La troisième chose, c'est qu'il y a une ouverture vers des alliances. Ce n'est pas la tradition du Front national, mais là visiblement, elle tend la main à Nicolas Dupont-Aignan, qui d'ailleurs a l'air plutôt intéressé, et à Thierry Mariani, qui est un grain de sable dans le désert.

Le culte du chef

Enfin, la personnalité de Marine Le Pen est importante, comme chez tous les populistes avec le culte du chef et parce que c'est une organisation plébiscitaire. Jean-Marie Le Pen dans ses Mémoires explique que le nom Le Pen signifie "le chef" en breton. Un chef qui doit avoir du prestige, du charisme, de la profondeur... ce qui n'est pas l'image que donne en ce moment Marine Le Pen.

Elle a d'ailleurs un risque supplémentaire : d'apparaître archaïque. Car, face à elle, et contre elle, il y a Laurent Wauquiez, sa propre nièce... ce qui est assez nouveau pour elle et qui est dérangeant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Front national Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792590498
Front national : "Marine Le Pen est dans une phase difficile", juge Duhamel
Front national : "Marine Le Pen est dans une phase difficile", juge Duhamel
ÉDITO - La présidente du Front national a proposé aux militants de renommer le parti Rassemblement national. Alain Duhamel explique les intentions cachées derrière un changement de nom.
https://www.rtl.fr/actu/politique/front-national-marine-le-pen-est-dans-une-phase-difficile-juge-duhamel-7792590498
2018-03-12 20:06:07
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vq_z6NYwCSoqEqMG2-n6qQ/330v220-2/online/image/2018/0312/7792590815_marine-le-pen-lors-du-congres-du-fn-a-lille-le-samedi-10-mars-2018.jpg