1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Bayrou a failli arrêter la politique à cause des "Guignols"
1 min de lecture

François Bayrou a failli arrêter la politique à cause des "Guignols"

Le président du MoDem avait été particulièrement affecté par la caricature de "benêt" que lui réservait sa marionnette.

Présidentielle 2017 : François Bayrou ne sera pas candidat
Présidentielle 2017 : François Bayrou ne sera pas candidat
Crédit : Jacques DEMARTHON / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Tout aurait pu s'arrêter en 2002 à cause d'une marionnette un tantinet caricaturale. Le président du MoDem, François Bayrou, l'avoue dans un documentaire, Moi Candidat, présenté le 5 avril sur Canal + : le personnage en latex qui le représentait dans l'émission lui avait fait songer, à l'époque, à arrêter la politique. La confidence, relevée par L'Obs qui a eu accès au film, n'est pas tout à fait inédite. Dans une émission datant de 2008, le maire de Pau, aujourd'hui soutien d'Emmanuel Macron, avait confié, "c'est à peu près la seule fois de ma vie où j'ai failli me flinguer".

Dans le reportage qui sera dévoilé début avril, François Bayrou réitère : "c'est le seul moment de ma vie politique - il était deux heures du matin - où j'ai eu envie d'arrêter", confie-t-il. Le maire de Pau évoque alors un épisode de sa vie où il a remarqué, de la bouche des gens qu'il rencontrait en déplacement, une expression récurrente dont il ignorait l'origine. "En 2002, je m'aperçois que chaque fois que je croise un groupe d'adolescents, ils font 'Mais euh...'", raconte-t-il. 

Son entourage de lui expliquer alors la provenance de la petite phrase : Les Guignols de l'info. Curieux de voir à quoi ressemblait le personnage que lui consacrait l'émission de Canal +, François Bayrou avoue avoir visionné une heure de vidéos des Guignols. Finalement piqué au vif par la satyre qui se dégageait de son personnage, il confie avoir songé, à ce moment, à arrêter la politique. Quinze ans et deux candidatures à la présidentielle plus tard, le président du MoDem semble avoir dépassé, avec légèreté, le démon Guignol.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/