1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fonction publique: 120.000 postes en moins, un objectif "tenable" pour Guerini
1 min de lecture

Fonction publique: 120.000 postes en moins, un objectif "tenable" pour Guerini

Le délégué général de La République en marche, Stanislas Guerini, estime "tenable" l'objectif de supprimer 120.000 postes de fonctionnaires, tout en améliorant la qualité des services.

Stanislas Guérini, patron de la République en marche
Stanislas Guérini, patron de la République en marche
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Sarah Duhieu & AFP

Moins de fonctionnaires pour un meilleur service public ? Pour le délégué général de La République en marche, Stanislas Guerini, il est possible de réduire de 120.000 le nombre de postes de fonctionnaires d'ici à 2022, tout en assurant un service de qualité. Cette mesure doit être étudiée dans le cadre du projet de réforme de la fonction publique, qui devrait être examiné ce mercredi 27 mars en conseil des ministres.

"120.000, c'est toujours le chiffre que l'on essaiera de tenir", a indiqué le député, invité de l'émission Les 4 Vérités, sur France 2, ce lundi 25 mars. Pour lui, la baisse du nombre de fonctionnaires est en accord avec la volonté des Français d'avoir davantage de service public puisqu'il s'agit de "repenser la façon dont on rend les services aux Français."

"Il faut donner aussi plus de sens aux fonctionnaires dans leur travail, plus de souplesse, une meilleure organisation. C'est ça l'objectif de la réforme de la fonction publique. Et ensuite, parce qu'on a pensé la qualité des services, alors on peut voir comment on peut être plus efficace et donc avec moins de fonctionnaires", a-t-il développé.

Un texte contesté

Le texte prévoit notamment une refonte, comme dans le privé, des instances de dialogue social, un recours accru aux contractuels, une plus grande individualisation de la rémunération et des mesures pour "favoriser la mobilité" des agents.

À lire aussi

Il fait l'objet de profonds désaccords entre syndicats et gouvernement : sept syndicats de fonctionnaires appellent à une journée de grève et d'actions le 9 mai pour protester contre ce projet de réforme, qui selon eux "tourne le dos aux principes de la fonction publique".

L'adoption du texte par le Parlement est programmée "d'ici à la fin du premier semestre", selon le gouvernement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/