1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron : 3 annonces à retenir de la Conférence des territoires
2 min de lecture

Emmanuel Macron : 3 annonces à retenir de la Conférence des territoires

Le président de la République a annoncé lundi 17 juillet au Sénat devant la Conférence nationale des territoires plusieurs mesures visant notamment à "renforcer la déconcentration" du territoire français.

Emmanuel Macron, le président de la République
Emmanuel Macron, le président de la République
Crédit : AFP
Clémence Bauduin
Journaliste

Emmanuel Macron veut faire bouger les territoires. C'est en tout cas ce qui ressort de la conférence des territoires organisée ce lundi 17 juillet, au cours de laquelle le chef de l'État a mis l'accent sur plusieurs mesures visant à dynamiser les territoires français. Pour ce faire, il prévoit notamment de repenser en profondeur la fiscalité locale, pour parer notamment à la suppression de la taxe d'habitation qu'il prévoit pour 80% des ménages.

Dans un objectif de désenclaver certains territoires toujours isolés en 2017, un passage "en haut et très haut débit" de la couverture mobile de certaines zones est prévu d'ici "à la fin de l'année 2020".

Enfin, dans un souci d'économies affiché par le chef de l'État, le nombre d'élus locaux est voué à diminuer, comme ce doit également être le cas pour les parlementaires.

1. Plus de taxe d'habitation... mais une refonte de la fiscalité locale

Emmanuel Macron a annoncé son intention d'ouvrir une "réflexion profonde" sur la "refonte de la fiscalité locale" pour envisager les mesures de "substitution" de la taxe d'habitation qu'il entend supprimer pour 80% des ménages. "Je souhaite que nous ouvrions, dans le cadre d'une commission de travail (...) une réflexion profonde de la refonte de la fiscalité locale et en particulier en substitution de la taxe d'habitation", a déclaré le chef de l'État. 

2. Vers une couverture mobile intégrale

À lire aussi

Bonne nouvelle, la France entière pourrait bientôt être couverte "en haut et très haut débit". Le président de la République a annoncé, devant la conférence des territoires réunie au Sénat, que cette mesure pourrait être mise en place d'ici "à la fin de l'année 2020".

"Je souhaite encore accélérer le calendrier afin de parvenir à une couverture en haut et très haut débit d'ici à la fin de l'année 2020" et "non plus 2022", a déclaré le chef de l'État, avançant de deux ans l'échéance prévue par la précédente majorité. 

3. Réduction du nombre d'élus locaux

La mesure annoncée plus tôt pour les élus parlementaires, répétée le 3 juillet devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, n'épargne pas les élus locaux. Dans un souci d'économies, Emmanuel Macron prévoit d'"engager une réduction du nombre" de ces derniers. "Nos concitoyens ne comprendraient pas ce traitement différencié" entre élus aux Parlement et représentants locaux, a-t-il justifié. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/