2 min de lecture Faits divers

Affaire Sarah Halimi : Macron appelle la justice à "la clarté"

Sarah Halimi a été tuée par Kobili Traoré en avril dernier. Le caractère antisémite de l'acte n'a pas été retenu par la justice. Emmanuel Macron a réagi dimanche.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Affaire Sarah Halimi : Macron appelle la justice à "la clarté" Crédit Image : Matthieu Alexandre/AP/SIPA | Crédit Média : Thomas Prouteau / Céline Landreau | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau avec Céline Landreau et Cécile De Sèze

Le meurtre de Sarah Halimi sera-t-il requalifié en crime antisémite ? C'est en tout cas le souhait d'Emmanuel Macron. En avril dernier, la femme a été tuée par un voisin musulman. Pour le chef de l'État, ce meurtre est le dernier d'une trop longue liste. "Les conflits du monde s'invitent dans certains territoires de notre République créant des divisions (...) Et puis un jour, parce qu'on s'est tu, parce qu'on n'a pas voulu voir, le passage à l'acte intervient (...) La Justice doit faire désormais toute la clarté sur la mort de Sarah Halimi", a-t-il déclaré dimanche 17 juillet, à l'occasion de la cérémonie de commémoration de la rafle du Vel d'Hiv.

De façon assez surprenante, Emmanuel Macron tente donc d'orienter le cours de la justice. Il faut dire que depuis plusieurs semaines, cette affaire suscite beaucoup d'émotion dans la communauté juive. 

J'espère que l'exhortation présidentielle va enfin permettre d'ouvrir les yeux à la justice

Gilles William Goldnadel, avocat de la sœur de Sarah Halimi
Partager la citation

Lundi 10 juillet, le juge n'a pas retenu de caractère antisémite lors de la mise en examen du meurtrier, suscitant la colère des proches de la victime de 66 ans. Avec l'appel d'Emmanuel Macron dimanche, ils se sentent désormais soutenus. "Je suis satisfait que le président de la République, enfin, évoque cette affaire d'assassinat horrible. J'espère que l'exhortation présidentielle va enfin permettre d'ouvrir les yeux à la justice française", estime Gilles William Goldnadel, avocat de la sœur de Sarah Halimi. 

À lire aussi
Un commissariat de police (Illustration) Angers
Angers : un cambrioleur trahi par un cendrier


Le 4 avril Kobili Traoré, en proie à délire démoniaque selon ses propres termes, surgit chez sa voisine et la frappe violemment avant de la jeter par la fenêtre... Plusieurs fois il crie "allahou akbar" selon des témoins. L'agresseur savait qu'elle était juive, il l'a reconnu devant le juge, mais il nie toute motivation antisémite. "Il dit que si sa victime n'aurait pas été juive (sic), ça aurait été la même chose", explique son avocat Maître Bidnic. Son acte il le justifie par "un délire". L'avocat rappelle qu'une expertise psychiatrique du suspect est en cours, et que cela prime sur toute forme de commentaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Antisémitisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789374118
Affaire Sarah Halimi : Macron appelle la justice à "la clarté"
Affaire Sarah Halimi : Macron appelle la justice à "la clarté"
Sarah Halimi a été tuée par Kobili Traoré en avril dernier. Le caractère antisémite de l'acte n'a pas été retenu par la justice. Emmanuel Macron a réagi dimanche.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/sarah-hamili-macron-7789374118
2017-07-17 08:17:00
http://media.rtl.fr/cache/0yCYi5tYbdmaGAlc8btGqA/330v220-2/online/image/2017/0713/7789341329_emmanuel-macron-a-l-hotel-de-brienne-jeudi-13-juillet.jpg