2 min de lecture Armée

Emmanuel Macron donne un nouvel avertissement au chef d'état-major des armées

Après un premier recadrage le 13 juillet, le chef de l'État montre de nouveau les muscles en réponse à la rébellion de Pierre de Villiers. Le général, reconduit dans ses fonctions le 1er juillet, s'était levé devant la coupe budgétaire de 850 millions d'euros à laquelle doit faire face l'armée.

Emmanuel Macron a recadré le général Pierre de Villiers le 13 juillet.
Emmanuel Macron a recadré le général Pierre de Villiers le 13 juillet. Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / POOL / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Leur poignée de main glaciale, quelques minutes avant le lancement du défilé militaire sur les Champs-Élysées, n'a pas éteint la polémique et forcément donné lieu à des commentaires. Le recadrage de Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, amer après l'annonce de la coupe de 850 millions d'euros dans le budget 2017 de l'armée, mis en scène par Emmanuel Macron devant un parterre de militaires jeudi 13 juillet, a un peu plus amplifié le bras de fer qui oppose les deux hommes. Ce soir-là, le président de la République a rappelé au bon souvenir du général, qui disait ne pas vouloir se faire "baiser" par Bercy devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale, qu'il était son "chef".

Toujours est-il qu'Emmanuel Macron, qui a convoqué Pierre de Villiers le 21 juillet à l'Élysée, n'a pas l'intention d'affaiblir le ton de son discours. Dans les colonnes du JDD du dimanche 16 juillet, le chef des armées confie : "La République ne marche pas cela. Si quelque chose oppose le chef d'état major des armées au président de la République, le chef d'état major des armées change."

Et de poursuivre sur ses intentions de porter le budget de l'armée à 2% du PIB en 2025 : "Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis, ce n'est pas plus compliqué que cela (...) Moi, j'ai des soldats sur des théâtres d'opérations, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois la protection : l'intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels", termine-t-il, en référence à la pression des lobbies de l'industrie de défense.

Le message énigmatique de Pierre de Villiers

Ces rappels à l'ordre n'ont pas empêché le premier militaire de France de répliquer à sa manière avec un message énigmatique publié sur Facebook vendredi 14 juillet. "Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez. Elle est marquée du sceau de la facilité", écrit-il, faisant mine de s'adresser sous forme épistolaire à une jeune recrue. "Personne ne mérite d'être aveuglément suivi. […] La confiance doit être nourrie jour après jour, pour faire naître l'obéissance active, là où l'adhésion l'emporte sur la contrainte."

À lire aussi
Florence Cohen Emmanuel Macron
Charge de Castaner contre de Villiers : la crise continue-t-elle entre le pouvoir et les armées ?

Fallait-il y voir une réponse directe aux avertissements répétés du chef de l'État ? Pierre de Villiers, reconduit dans ses fonctions par Emmanuel Macron le 1er juillet, est-il en sursis à son poste ? "Il a toute ma confiance", à condition de "savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l'armée." Leur confrontation loin des médias s'annonce décisive.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Emmanuel Macron Défense
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789370832
Emmanuel Macron donne un nouvel avertissement au chef d'état-major des armées
Emmanuel Macron donne un nouvel avertissement au chef d'état-major des armées
Après un premier recadrage le 13 juillet, le chef de l'État montre de nouveau les muscles en réponse à la rébellion de Pierre de Villiers. Le général, reconduit dans ses fonctions le 1er juillet, s'était levé devant la coupe budgétaire de 850 millions d'euros à laquelle doit faire face l'armée.
http://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-donne-un-nouvel-avertissement-au-chef-d-etat-major-des-armees-7789370832
2017-07-16 19:00:00
http://media.rtl.fr/cache/KqCqsoh4Cjoade6K_ywoDg/330v220-2/online/image/2017/0713/7789341059_emmanuel-macron-discours-armee.jpg