2 min de lecture Écologie

Européennes : Jadot "veut refaire le coup de génie de Cohn-Bendit" analyse Olivier Bost

ÉDITO - Le candidat écolo aux européennes, Yannick Jadot s'est dit ni de droite, ni de gauche. Un ni-ni qui agace beaucoup de ses camarades.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Européennes : Jadot "veut refaire le coup de génie de Cohn-Bendit" analyse Olivier Bost Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie Sasin

Ce que veut refaire Yannick Jadot est claire, comme de l'eau pas polluée : il veut refaire le coup de génie de 2009 de Daniel Cohn-Bendit. Quand l'ancien leader de 68 avait réussi à ouvrir les portes et les fenêtres des Verts pour qu'ils acceptent toutes les tendances de l'écologie, des altermondialistes jusqu'aux ONG et à la société civile.

Une écologie ouverte, pas rabougrie, c'est ce qui avait permis à Daniel Cohn-Bendit et sa bande de recueillir 16% des voix et d'envoyer 14 députés au Parlement européen. Une performance totalement inédite. Yannick Jadot faisait parti de cette aventure et il n'a rien oublié de cette élection.

"Notre électorat de 2009, m'a-t-il expliqué, c'était le centre-gauche jusqu'au MoDem". Dix ans plus tard. Il retente la même formule. Il a refusé toute alliance avec la gauche, il a été douché par la présidentielle avec Benoît Hamon, et il va plus loin. Il dit carrément qu'il n'est ni à gauche, ni à droite mais central.

À lire aussi
Des blocages à La Défense le 19 avril 2019 contre la "République des pollueurs" Greenpeace
Greenpeace : blocages à La Défense contre la "République des pollueurs"

Le même créneau qu'Emmanuel Macron ?

Yannick Jadot ne voit pas les choses comme ça. Pour lui, le monde politique d'aujourd'hui se divise en 3 catégories : il y a les nationalistes ou populistes, inutile de vous faire un dessin, il y a les productivistes, les libéraux de gauche et de droite qui ne jurent que par la croissance infinie. Enfin, il y a lui ou plutôt eux les écologistes.

Mais attention pas des écolos sectaires, des vegans qui veulent revenir à la bougie. Non, des écologistes pragmatiques, positifs, ouverts à l'économie de marché et qui veulent faire avancer toutes leurs causes.

Cette ambition ravive immédiatement un débat vieux comme l'écologie politique. Pour une frange de l'écologie, on va dire tendance Notre-Dame-des-Landes. L'écologie est forcément de gauche puisqu'elle doit en finir avec l'économie de marché et le capitalisme, qui détruisent la nature.

Yannick Jadot a un autre raisonnement

Pour lui, l'économie est mûre en 2019 pour devenir verte. Elle n'a même pas le choix. Produire écolo, faire de l'énergie verte, isoler les bâtiments, c'est déjà plus rentable que de polluer. Pour prendre un exemple, l'électricité issu d'un panneau solaire ou d'une éolienne coûte moins cher que l'énergie nucléaire.

Même chose pour l'agriculture, le bio au final pour Europe Écologie Les Verts (EELV) est plus rentable que des champs gavés de pesticides et d'engrais chimiques. Chez Europe Écologie Les Verts, ils ne sont pas majoritaires, mais il y a encore des purs et durs.

Et puis, cela a surtout réveillé les adversaires à gauche de Yannick Jadot. Pour Jean-Luc Mélenchon, à la France insoumise, Yannick Jadot retourne à "ses convictions libérales bien connues". Pour Benoît Hamon, l'ancien allié à la présidentielle de Yannick Jadot regrette qu'il soit prêt à s'allier avec tout le monde.

Ce qui agite la gauche en France

Il s'agit quasiment d'une exception franco-française, ailleurs en Europe, les écolos ne se divisent pas dès qu'ils sont plus de trois dans une même pièce. En Allemagne, dans les régions notamment, ils peuvent s'allier même avec la droite pour gouverner et obtenir des choses.

C’est sûrement ce dont rêve Yannick Jadot. Sauf que sa vraie faiblesse, c’est qu’il est déjà trop tard pour rassembler les écolos français. Entre ceux qui sont partis chez En Marche, ceux qui sont partis chez Benoît Hamon et ceux qui sont partis chez la France Insoumise. Il n’y a plus grand monde autour de lui. Europe Écologie-Les Verts est bien plus faible qu’en 2009.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Yannick Jadot EELV
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797154212
Européennes : Jadot "veut refaire le coup de génie de Cohn-Bendit" analyse Olivier Bost
Européennes : Jadot "veut refaire le coup de génie de Cohn-Bendit" analyse Olivier Bost
ÉDITO - Le candidat écolo aux européennes, Yannick Jadot s'est dit ni de droite, ni de gauche. Un ni-ni qui agace beaucoup de ses camarades.
https://www.rtl.fr/actu/politique/europeennes-jadot-veut-refaire-le-coup-de-genie-de-cohn-bendit-analyse-olivier-bost-7797154212
2019-03-08 07:57:52
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3Sd-9TY_Hh6TdPINC9widQ/330v220-2/online/image/2017/0207/7787122952_yannick-jadot-le-7-novembre-2016-a-nantes.jpg