3 min de lecture Élections européennes

Européennes : ces ministres qui pourraient prendre la tête de liste LaREM

ÉCLAIRAGE - La République En Marche n'a toujours pas dévoilé le nom de la personne qui incarnera la campagne des élections européennes. Le choix pourrait s'orienter vers des membres du gouvernement.

Agnès Buzyn, Nicole Belloubet et Nathalie Loiseau
Agnès Buzyn, Nicole Belloubet et Nathalie Loiseau Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Même sans avoir choisi sa tête de liste pour les élections européennes, La République En Marche fait la course en tête pour le scrutin qui se déroulera le 26 mai prochain, selon notre sondage Harris Interactive pour RTL, Le Figaro et LCI. Le parti de la majorité récolte 22% contre 20% pour le Rassemblement national.

Et justement, qui pourrait incarner la campagne des européennes pour le parti fondé par Emmanuel Macron ? Plusieurs rumeurs circulent et laissent envisager la candidature d'un membre du gouvernement. Si tel est le cas, un remaniement pourrait même être envisagé avant les élections européennes, afin de remplacer la tête de liste.

Emmanuel Macron est quant à lui la cible des attaques de l'opposition qui l'accuse de faire campagne pour les élections européennes, grâce au grand débat national. Des élus PS veulent s'assurer que les règles soient respectées, tout comme le président des Républicains Laurent Wauquiez qui a saisi le CSA au sujet des interventions du président qui "monopolisent les antennes". 

Agnès Buzyn, ministre de la Santé

Selon Les Échos, Agnès Buzyn se verrait bien obtenir des responsabilités davantage politiques. La ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué, sur RTL, être "pleinement mobilisée" sur sa mission au gouvernement. Elle indique avoir "voté pour le président de la République en grande partie pour son combat européen, et l'idée d'une Europe forte et rénovée". 

À lire aussi
Marion Maréchal, le 22 février 2018 Rassemblement national
RN : Marion Maréchal voit "une opportunité" dans "l'effondrement de LR"

De là à être tête de liste La République En Marche ? "Je répondrai à cette question quand elle me sera posée et là ce n'est pas le cas. Je ne veux même pas y réfléchir. J'ai une loi Santé qui sera devant les parlementaires le 18 et je suis bien occupée sur des sujets majeurs", répond Agnès Buzyn.

>
Tête de liste LaREM aux européennes : "Je ne veux même pas y réfléchir", répond Buzyn Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :

Nicole Belloubet, ministre de la Justice

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, laisse planer le doute. Tout comme Agnès Buzyn, elle fait partie des hypothèses pour devenir tête de liste de La République En Marche, pour les élections européennes. Interrogée lors de l'émission Dimanche en politique sur France 3, Nicole Belloubet a ainsi commenté une photo d'elle et d'Agnès Buzyn : "Très jolie affiche"

À la question "pourriez-vous être candidate", elle a répondu : "Pourquoi pas", avant de dire que cela n'était "pas du tout" un sujet de discussion. "Ce n'est pas sur un plateau de télé qu'on fait la liste aux européennes", a-t-elle finalement éludé, tout en rappelant son engagement pro-européen.  

Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes

"Pas candidate" pour mener une tête de liste. Nathalie Loiseau, la ministre des Affaires, a démenti les rumeurs qui ne cessent de la placer parmi les potentiels candidats pour la tête de liste La République En Marche. "J'espère être utile là ou je suis. Ce n'est pas à moi d'en décider, d'évaluer mon utilité. Je vous le redis je ne suis pas candidate mais je ferai campagne", expliquait-elle au micro de RTL.

Si son nom avait été évoqué, c'est parce qu'elle occupe le poste de ministre des Affaires européennes, mais aussi pour son profil de centre-droit. "Cela pourrait offrir un signal politique intéressant sur la scène nationale et au Parlement européen", explique l'AFP. "Elle n'est pas encore connue des Français mais elle a réussi une vraie mue politique", explique un conseiller de l'exécutif à l'AFP.  

Quelques membres du premier cercle d'Emmanuel Macron ont également tenté de pousser dans la presse le nom du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, sans succès. "Ça m'allait bien, mais je ne le sens plus", se désole un de ses partisans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Agnès Buzyn Nicole Belloubet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants