2 min de lecture Politique

Éric Zemmour : "Le pouvoir macronien ressemble à sa caricature"

Le polémiste estime que le mouvement des "gilets jaunes" a révélé la déconnexion du Président et du gouvernement avec la France périphérique.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Éric Zemmour : "Le pouvoir macronien ressemble à sa caricature" Crédit Image : Thibault Camus / POOL / AP / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour avec Alain Duhamel et Benjamin Hue

Malgré la mobilisation des "gilets jaunes", le couple exécutif est déterminé à ne pas changer de cap sur la taxe carbone. Le Premier ministre Édouard Philippe a confirmé mercredi la hausse de la taxe sur le carburant au 1er janvier, conformément à la volonté du président de la République. Le gouvernement a-t-il raison de ne pas lâcher de lest sur cette mesure ? 

Pour Alain Duhamel, "la mesure est devenue le symbole de l'injustice et de l'attaque du pouvoir d'achat des plus modestes", mais "puisque les 'gilets jaunes' tentent de mettre en place un dialogue, qu'il est censé durer trois mois, suspendons la taxe pendant les trois mois, puis on verra bien après les résultats du dialogue. Ça aurait un sens", propose l'éditorialiste".

"C'est trop tard. L'essentiel est fait", rétorque Éric Zemmour. Le polémiste estime néanmoins que les "gilets jaunes" ont remporté "une victoire intellectuelle" par leur mobilisation. "Ils ont montré qu'ils existaient. On a compris qu'il y avait deux mondes, la France des métropoles et la France de Johnny, la France périphérique."

À lire aussi
L'ultra conservateur Mick Mulvaney a été nommé chef de cabinet par intérim de la Maison Blanche. États-Unis
L'ultra conservateur Mick Mulvaney nommé chef de cabinet par intérim de la Maison Blanche

"Ce qui est ressorti derrière les 'gilets jaunes', c'est un énorme malaise et un refus de l'évolution de la société", abonde Alain Duhamel. Et de mettre en garde : "Si on ne trouve pas la réponse, ça débouchera sur une crise politique profonde. On a essayé la gauche, on a essayé la droite, on essaye ni la droite ni la gauche, si rien ne marche, ce sera Rassemblement national".

Éric Zemmour va plus loin et voit dans la réponse du pouvoir le révélateur d'une déconnexion avec les Français. "Le pouvoir macronien ressemble dans cette crise à sa caricature. (...) Ils ne comprennent rien à ce mouvement parce qu'ils ne comprennent rien à la France qui est devant eux. Cette France qu'ils ignorent, qu'ils ont méprisé, dédaigné, sorti de leur tête parce que pour eux, elle est sortie de l'histoire. Parce que pour eux les classes populaires, c'est les banlieues et les immigrés. Eh bien non, c'est aussi les 'gilets jaunes'", assure le polémiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Gouvernement Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795759477
Éric Zemmour : "Le pouvoir macronien ressemble à sa caricature"
Éric Zemmour : "Le pouvoir macronien ressemble à sa caricature"
Le polémiste estime que le mouvement des "gilets jaunes" a révélé la déconnexion du Président et du gouvernement avec la France périphérique.
https://www.rtl.fr/actu/politique/eric-zemmour-le-pouvoir-macronien-ressemble-a-sa-caricature-7795759477
2018-11-30 10:37:11
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VllXySy50fnGmFeJwCmiAA/330v220-2/online/image/2018/1126/7795707978_emmanuel-macron-le-21-novembre-2018.jpg