5 min de lecture Présidentielle 2017

Revivez "Le Grand Jury" avec Nicolas Dupont-Aignan et François Bayrou

MINUTE PAR MINUTE - Les soutiens d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont évoqué en partie l'alliance entre le président de Debout la France et la candidate FN.

Benjamin Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
"Le Grand Jury" de François Bayrou et Nicolas Dupont-Aignan du 30 avril 2017 Crédit Image : Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédit Média : Olivier Mazerolle | Date :
La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

J-7 avant le second tour de l'élection présidentielle, au cours duquel les Français seront invités à départager Emmanuel Macron et Marine Le Pen dans la course à l'Élysée. François Bayrou, président du MoDem et soutien d'Emmanuel Macron depuis le 22 février, a répondu aux questions d'Olivier Mazerolle, Guillaume Roquette et Christophe Jakubyszyn dans Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 30 avril. Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et premier ministre de Marine Le Pen en cas de victoire de la candidate du Front national le 7 mai, a été interrogé dans un second temps.

Les proches des deux finalistes sont revenus sur le fait politique du week-end, à savoir l'alliance conclue entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan samedi 29 avril, et le retentissement qu'elle a suscité au sein de la classe politique. Le leader de Debout la France a bien tenté de préciser les intentions désormais floues de Marine Le Pen sur la sortie de l'euro. Sans grand succès. Alors qu'elle plaidait pour des négociations rapides sur le sujet avec l'Union européenne, la candidate Front national, par la voix de sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, expliquait que ces discussions avec Bruxelles devraient débuter en 2018 et prendre "plusieurs mois", voire "plusieurs années".

Revivez "Le Grand Jury"

13h30 - Le Grand Jury est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi.

À lire aussi
Emmanuel Macron lors de son meeting à la Bercy Arena en avril 2017 lors de la campagne présidentielle présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : la plainte d'Anticor envers plusieurs candidats classée sans suite

13h28 - "Je serai le garant d'un gouvernement élargi", promet le président de Debout la France.

13h27 - Le "regard" d'Emmanuel Macron "inquiète" Nicolas Dupont-Aignan. "Je dis aux Français de se réveiller."

13h26 - Nicolas Dupont-Aignan est engagé sur l'intégralité du programme de Marine Le Pen.

13h24 -
Avec M. Macron, "il y aura des ordonnances cet été, la loi El Khomri puissance dix va être décidée sans débat."

13h23 - "Je confirme que l'objectif est la transition d'une monnaie unique à une monnaie commune."

13h21 - La taxation sur les produits importés ne "sera pas une taxation systématique".

13h20 - "La monnaie est une question très compliquée. Nous pensons qu'il faut une bonne année" pour renégocier les traités.

13h18 - "Je ne suis pas contre l'Europe, nous sommes contre l'Union européenne. Nous voulons la même démarche : un référendum. Renégociation des traités grâce à l'élection. En votant Marine Le Pen, les Français ne donnent pas un chèque en blanc à l'Europe."

13h17 - "J'avais évolué sur l'euro moi-même ces cinq dernières années. Nous pensons que l'euro a fait beaucoup de souffrances."

13h16 -
"Je veux reconstruire une belle famille politique de droite républicaine. Je vais mettre en oeuvre un beau programme, résoudre le problème du chômage. On veut redresser le pays sans faire souffrir les Français."

13h15 - "En 24 heures, notre standard a explosé avec 650 adhésions à Debout la France."

13h14 - "Moi, je ne me suis pas rallié, j'ai négocié un accord de gouvernement et j'ai mis cinq jours."

13h13 - "M. Macron est une marionnette d'un système international, de M. Hollande."

13h12 - "M. Macron veut augmenter la CSG, moi je veux baisser les impôts."

13h11 - "Je veux rassembler tout le monde."

13h09 -
"Il y aura deux partis dans cette majorité."

13h08 - "J'ai infléchi ce programme (...) Je suis le garant de l'équilibre du pouvoir, du pluralisme."

13h07 - "J'ai négocié un programme raisonnable, sérieux, qui va permettre aux patriotes et aux républicains de s'unifier."

13h06 -
Que pense-t-il de certains proches  de Marine Le Pen au passé sulfureux ? "Marine Le Pen n'est pas une femme d'extrême droite", assure Nicolas Dupont-Aignan.

13h05 - "Je sais tout ce que j'endure dans la caricature et l'excès, je veux tout faire pour faire battre M. Macron qui va vous tuer."

13h04 - "Si M. Macron, Hollande junior, est élu dimanche, le pays sera foutu."

13h03 - "Ce qui est une faute morale, c'est de ne pas prendre en compte l'enjeu historique", rétorque Nicolas Dupont-Aignan à ses détracteurs.

13h00 - Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et soutien de Marine Le Pen, lui succède dans quelques instants.

12h59 - L'interview de François Bayrou dans "Le Grand Jury" est à présent terminée. 

12h57 -
Emmanuel Macron "sera le plus jeune chef d'État". "Chaque jour, il gagne. J'étais très heureux de ce qui s'est passé à Whirlpool. Cette personnalité là est à la hauteur."

12h56 - "Abandonner le socle européen, c'est affaiblir la France au point de l'effacer de cette histoire".

12h55 - "À 7 jours du scrutin, le Front national enlève la pièce centrale du puzzle"

12h53 -
Marine Le Pen propose la cohabitation de deux monnaies. "C'est n'importe quoi (...) la mauvaise monnaie chasse la bonne", rétorque François Bayrou. "Toutes ces allocations, créations de postes reposaient sur une seule idée" : le retour au franc.

12h52 - "L'Allemagne ne ressemble pas à la caricature que l'on fait d'elle. Les problèmes de la France viennent de chez nous."

12h51 : "Il faut que l'Europe redevienne politique", espère François Bayrou.

12h50 - Le Front national "veut dépouiller" les Français.

12h48 - "La Grèce, comme la France, est un pays qui emprunte et qui ne peut pas vivre s'il a des taux d'intérêts élevés".

12h47 - "Si la France sort de l'Europe, elle va s'affaiblir au point de sortir de l'histoire"

12h46 -
François Bayrou répond à Marine Le Pen, qui se vante d'être la candidate patriote. "Le mot de patriote est trop important pour que j'accepte de le voir capté par l'extrême droite, les vrais patriotes c'est nous".

12h44 - François Bayrou évoque les noms de Jean-Yves Le Drian, Manuel Valls, Alain Juppé. "On n'est plus dans la politique politicienne."

12h43 -
"Je n'ai jamais cru que le débat politique se situait entre la droite et la gauche. À l'intérieur de chaque camp, ils sont dans une guerre civile irréconciliable. Ces deux camps sont une illusion."

12h42 - "Emmanuel Macron n'organise pas un recyclage des gens qui étaient au pouvoir."

12h41 -
"Tout mouvement civique est bienvenu mais toute reconstitution de la prééminence sur le pouvoir des deux appareils qui l'ont exercé depuis 30 ans, c'est non." François Bayrou évoque ici la future majorité d'Emmanuel Macron.

12h40 -
"Emmanuel Macron a eu le courage de se dresser et de sortir du duo (de partis qui gouvernaient la France."

12h39 -  
Pour François Bayrou, tous ceux qui n'appellent pas à voter pour Emmanuel Macron sont "complices de ce qui est en train de se faire".

12h38 - Le programme du Front national est "déraisonnable". "On regarde les gens à partir de leur origine ou de leur religion, c'est terrible pour un pays, pour une société."

12h37 - "Ce que propose le Front national est mortel pour chacun des foyers", attaque François Bayrou.

12h36 -
"Nicolas Dupont-Aignan, qui rejoint le Front national, je n'y aurais pas cru", assure François Bayrou, qui a travaillé avec le leader de Debout la France lorsqu'il était ministre de l'Éducation nationale. "C'est un symptôme extrêmement grave du fait que le monde politique ne sait plus où il en est."

12h35 -
François Bayrou réagit à l'alliance entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. "Ce qui s'est passé avec Nicolas Dupont-Aignan marque l'affaiblissement moral auquel la vie politique s'est abandonnée".

12h34 - Le président du MoDem qualifie de "dangereuse" l'option proposée par Marine Le Pen, "dont nous ne relèverons pas".

12h33 -
François Bayrou ne veut pas traiter de la question d'une place de Jean-Louis Borloo dans le potentiel gouvernement d'Emmanuel Macron.

12h32 -
"C'est une heureuse nouvelle", dit François Bayrou à propos du soutien de Jean-Louis Borloo. "L'unité du centre se refera. Il peut jouer un rôle clef dans la campagne présidentielle."

12h31 - Le Grand Jury débute sur RTL.

12h28 :
 François Bayrou, président du MoDem et soutien d'Emmanuel Macron, va répondre aux questions d'Olivier Mazerolle, Guillaume Roquette ("Le Figaro") et Christophe Jakubyszyn (TF1-LCI) à partir de 12h30.

12h25 : Bienvenue dans ce direct pour suivre l'émission politique dominicale de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Bayrou Nicolas Dupont-Aignan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788347014
Revivez "Le Grand Jury" avec Nicolas Dupont-Aignan et François Bayrou
Revivez "Le Grand Jury" avec Nicolas Dupont-Aignan et François Bayrou
MINUTE PAR MINUTE - Les soutiens d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont évoqué en partie l'alliance entre le président de Debout la France et la candidate FN.
https://www.rtl.fr/actu/politique/en-direct-francois-bayrou-nicolas-dupont-aignan-suivez-le-grand-jury-7788347014
2017-04-30 12:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WPQ3L6NBIJKnypb7D6Exlg/330v220-2/online/image/2017/0430/7788348312_francois-bayrou-sur-rtl-le-30-avril-2017.JPG