2 min de lecture Présidentielle 2017

VIDÉO - "Le FN, meilleur allié du système" : quand Dupont-Aignan taclait Le Pen

Avant de rejoindre la candidate frontiste en vue du second tour, le souverainiste ne mâchait pas ses mots à son égard.

>
Dupont-Aignan : "Le Front national serait une rupture dans le drame" Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

Le 3 novembre 2016, il présentait le Front national comme "le meilleur allié du système". Six mois plus tard, il est le meilleur allié de cet "allié du système". Nicolas Dupont-Aignan a annoncé vendredi 28 avril qu'il soutenait la candidature de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle 2017. Le lendemain, ce samedi 29 avril, le nouveau tandem a tenu une conférence de presse conjointe pour annoncer son plan de gouvernement et son projet de faire de Nicolas Dupont-Aignan le Premier ministre français en cas de succès de Marine Le Pen le 7 mai. Mais lorsqu'il était candidat, et avant cela même, le président de Debout la France ne cachait pas son mépris du Front national.

Début novembre, Elizabeth Martichoux, lors d'une interview sur RTL, lui demandait pourquoi il n'envisageait pas de ralliement avec le FN, un parti présenté, comme le sien, comme opposé au "système". "Ce parti anti-système, le Front national, est différent de moi. Je suis gaulliste, ce n'est pas du tout la même histoire politique", avançait alors Nicolas Dupont-Aignan. "Je pense que le Front national n'apporterait pas les bonnes solutions qui permettraient de sauver la France". Vendredi 28 avril, son avis semble avoir évolué. "Madame Le Pen n'est pas d'extrême-droite pour moi, je le dis", a-t-il affirmé en se revendiquant toujours du gaullisme, mais en ne voyant plus dans cela la moindre incompatibilité avec le parti de Marine Le Pen. "Le général de Gaulle a sauvé la France et l'a rendue aux Français", a-t-il justifié sur le plateau de France 2.

Au mois de novembre 2016 toujours, Nicolas Dupont-Aignan opposait son patriotisme à celui revendiqué par Marine Le Pen en affirmant que le sien "n'a pas les défauts du Front national". Des défauts qui aujourd'hui semblent moins le déranger. Un an plus tôt, il se targuait de l'indépendance de son parti vis-à-vis "du système et des extrêmes", comme le fait remarquer une journaliste de Mediapart sur Twitter. En 2012, "le FN et moi sommes incompatibles", disait-il. Cinq ans sont passés, et l'incompatibilité s'est évaporée et les deux élus semblent avoir trouver des points de convergences, même s'il a fallu faire des concessions côté Le Pen. 

À lire aussi
Présidentielle 2017 : les 11 candidats présidentielle 2017
Comptes de campagne : "Nos politiques ne sont pas de bons comptables", note Alba Ventura
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Nicolas Dupont-Aignan Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788340468
VIDÉO - "Le FN, meilleur allié du système" : quand Dupont-Aignan taclait Le Pen
VIDÉO - "Le FN, meilleur allié du système" : quand Dupont-Aignan taclait Le Pen
Avant de rejoindre la candidate frontiste en vue du second tour, le souverainiste ne mâchait pas ses mots à son égard.
http://www.rtl.fr/actu/politique/video-quand-dupont-aignan-taclait-le-pen-sans-retenue-7788340468
2017-04-30 10:54:00
http://media.rtl.fr/cache/8_vIjNSA8kJ5b3RzXzzkLA/330v220-2/online/image/2017/0429/7788339543_nicolas-dupont-aignan-et-marine-le-pen-ont-detaille-leur-accord-de-gouvernement-devoile-vendredi-28-avril.jpg