2 min de lecture Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s'incline devant le "sacrifice" des 13 soldats français morts au Mali

Le président de la République a décerné à chacun des 13 soldats morts au Mali, le titre de chevalier de la Légion d'honneur, en épinglant la médaille sur le coussin posé sur chaque cercueil.

Emmanuel Macron aux Invalides, lors de l'hommage aux 13 soldats français tués au Mali le 2 décembre 2019
Emmanuel Macron aux Invalides, lors de l'hommage aux 13 soldats français tués au Mali le 2 décembre 2019 Crédit : Thibault Camus / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

"Ils sont morts pour nous tous". Emmanuel Macron a rendu hommage, ce lundi 2 décembre, aux 13 soldats français morts au Mali. Lors d'un discours prononcé au cœur de la cour des Invalides, le président de la République a déclaré : "Au nom de la Nation, je m'incline devant leur sacrifice. Je m'incline devant la douleur des familles".

Se tenant debout face aux cercueils des soldats, le chef de l'État a rappelé qu'"ils sont morts en opération, pour la France, pour la protection des peuples du Sahel, pour la sécurité de leurs compatriotes et pour la liberté du monde, pour nous tous qui sommes là".

Lors de son éloge funèbre, Emmanuel Macron a salué "13 destins français, 13 visages, 13 vies données", avant d'ajouter : "13 noms qui seront inscrits dès demain à l'encre de pierre sur le monument aux morts pour la France en opération extérieure. Comme les noms de l'engagement de nos armées pour notre défense, comme les noms de la lutte de tout un pays contre ses ennemis, comme les noms de la guerre de toute une nation contre le terrorisme, comme les noms du combat universel de la France pour la liberté".

Au nom de la République française, je vous fait Chevaliers de la Légion d'honneur

Emmanuel Macron
Partager la citation

Le président de la République a terminé son discours en prononçant le nom des 13 soldats. "Comme chef des Armées, j'ai décidé de vous promouvoir ce jour au grade supérieur. Au nom de la République française, je vous fait Chevaliers de la Légion d'honneur. Vive la République, vive la France", a conclu Emmanuel Macron.

Des questions sur l'engagement de la France au Sahel

À lire aussi
Edouard Philippe, le 11 décembre 2019 retraites
Réforme des retraites : l'âge pivot aura le même effet que retarder l'âge de départ

Militaires, anciens combattants, anonymes... Avant la cérémonie présidée par le chef de l'État, des milliers de personnes se sont pressés sur le pont Alexandre III, à Paris, pour rendre un dernier hommage aux 13 soldats français tués au Mali. Sous un soleil radieux, dans le froid, la foule a attendu le défilé des cercueils des treize militaires tués dans la collision de deux hélicoptères lors d'une opération de combat, dans le nord-est du Mali, et dont les corps ont été rapatriés dimanche.

Ce lourd bilan humain a fait l'effet d'un électrochoc en France, dont l'armée n'avait pas subi de telles pertes depuis l'attentat contre le QG français Drakkar à Beyrouth en 1983, qui avait fait 58 morts. Leur mort a également relancé les questions autour de l'engagement français au Sahel, où la situation sécuritaire ne cesse de s'aggraver, même si seul le patron de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon réclame ouvertement le retour des troupes. En revanche, presque six Français sur dix (58%) sont favorables au maintien de l'opération, selon un sondage Ifop. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Mali
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants