5 min de lecture Armée

Revivez l’hommage aux 13 soldats morts au Mali

Un hommage national a été rendu lundi 2 décembre aux treize soldats morts au Mali au cours d'une opération militaire. "Je m'incline devant leur sacrifice" a déclaré Emmanuel Macron lors de l'éloge funèbre.

La cour des Invalides accueille les dépouilles des 13 soldats français morts au Mali, le 2 décembre 2019
La cour des Invalides accueille les dépouilles des 13 soldats français morts au Mali, le 2 décembre 2019 Crédit : Thibault Camus / POOL / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et Ryad Ouslimani

La France a rendu un hommage national aux treize soldats morts dans la collision de deux hélicoptères lors de combats au Mali le 25 novembre. Les cercueils, drapés de bleu-blanc-rouge, ont été rapatriés en France dimanche 1er décembre. Avant l'hommage national, les Parisiens avaient pu se recueillir au passage des cercueils sur le pont Alexandre III à 11h30. Un écran géant a retransmis l'hommage sur l'esplanade des Invalides.

Le président Macron a prononcé un éloge funèbre devant les 2.500 personnes présentes dans la cour d'honneur des Invalides. "La liberté a souvent le goût du sang versé", a déclaré le président de la République. "Au nom de la Nation, je m'incline devant leur sacrifice", a-t-il ajouté avant de remettre la Légion d'honneur, à titre posthume, à chacun de ces 13 soldats "morts pour la France".

Les deux hélicoptères transportant les 13 militaires sont entrés en collision alors qu'ils appuyaient des commandos parachutistes qui avaient repéré des pick-up suspects dans la zone frontalière avec le Niger et le Burkina Faso, une région servant de repaire à des groupes jihadistes affiliés à l'État islamique (EI) ou Al-Qaïda. Aucun des occupants n'a survécu.

Suivez l'hommage en direct

16h25 - Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi en notre compagnie. 
16h23 -
La cérémonie d'hommage aux 13 soldats français est désormais terminée. Le président Macron va désormais rencontrer les familles des victimes dans la plus stricte intimité.

16h12 - Les cercueils de Julien Carrette, Benjamin Gireud, Romain Salles de Saint-Paul, Clement Frison-Roche, Nicolas Megard, Romain Chomel de Jarnieu, Pierre Bockel, Alex Morisse, Jeremy Leusie, Alexandre Protin, Antoine Serre, Valentin Duval, Andrei Jouk quittent la cour des Invalides au son de la Marche funèbre. Les 13 soldats ont été décorés de la Légion d'honneur, la plus haute distinction française.

Emmanuel Macron remet la Légion d'honneur à titre posthume aux 13 soldats français tués au Mali
Emmanuel Macron remet la Légion d'honneur à titre posthume aux 13 soldats français tués au Mali Crédit : Thibault Camus / POOL / AFP
À lire aussi
Un drone Reaper utilisé par l'armée française (Illustration). armée
La France à la traîne pour équiper son armée de drones aériens, selon la Cour des comptes

16h07 - Pour la deuxième fois, La Marseillaise retentit dans la cour des Invalides une minute de silence en mémoire des 13 soldats tombés au Mali.

16h00 - Lors de son éloge funèbre, Emmanuel Macron a indiqué que dès demain, mardi 3 décembre, les 13 noms des soldats morts au Mali seront inscrits sur le Monument aux morts pour la France en opérations extérieures (OPEX). Ce monument a été inauguré le 11 novembre dernier au parc André-Citroën, dans le XVe arrondissement de Paris.

15h55 - "Comme chef des armées, j'ai décidé ce jour de vous promouvoir au grade supérieur. Au nom de la République française, je vous fais chevaliers de la Légion d'honneur."

15h52 - "Vous étiez 13 soldats, 13 engagés volontaires, engagés pour une idée de la France", poursuit Emmanuel Macron. "Voyez la nations s'unir autour de vous. Une nation unis autour du sacrifice de ses enfants pour qu'elle vive libre, forte et fière. Vous étiez 13 soldats, 13 engagés volontaires, engagés pour une idée de la France qui vaut d’être servie. Un engagement profond, modeste et discret rendu public par le sacrifice. Volontaire car chacun avait choisi seul, de parcours le chemin de l'honneur d'être homme. Ce que nous saluons c'est non seulement le devoir de ceux qui servaient la France sous les armes mais l'acceptation lucide et profond de ce devoir qui fait du soldat Français un citoyen d'autant plus admirable."

15h32 - "Au nom de la Nation, je m'incline devant leur sacrifice, je m'incline devant la douleur des familles, devant les parents qui pleurent un fils, les femmes et les compagnes qui perdent un être aimé, les enfants et les enfants à naitre à qui cette guerre aura volé un père".

15h30 - "Loin de France ce 25 novembre, 13 de nos soldats sont tombés". Emmanuel Macron débute son éloge funèbre. "La liberté a souvent le goût du sang".

15h24 - Les camarades des militaires déposent les cercueils au centre de la cour d'honneur des Invalides, avant que le président de la République ne prononce son éloge funèbre et ne remette la Légion d'honneur à titre posthume aux 13 victimes.

15h18 - Les portraits et les képis des victimes suivent les cercueils parés d'un drapeau tricolore. 

15h16 - Les cercueils des 13 soldats morts, portés par leurs frères d'arme, entrent dans la cour des Invalides. 

15h11 - La Marseillaise retentit dans la cour d'honneur des Invalides.

15h07 - Le cortège présidentiel a fait son entrée aux Invalides. Le président de la République a salué son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta et les officiels avant de prononcer l'éloge funèbre.

15h01 - Le premier ministre Édouard Philippe, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, la ministre des Armées Florence Parly et le commandeur général de Paris, le général Bruno Le Ray, sont arrivés aux Invalides.

14h55 - Environ 2.500 personnes sont présentes aux Invalides. Parmi elles, les familles des victimes, des militaires, des personnalités politiques, mais aussi des civils à qui la cérémonie est ouverte, ce qui est assez rare.

14h48 - Nicolas Sarkozy et François Hollande viennent de faire leur entrée dans la cour des Invalides. Plusieurs ministres sont également présents. 

14h44 - Sur RTL, la compagne de Pierre Bockel lui a rendu hommage. "Il aimait l'armée mais pas la guerre. Je ne pensais pas que c'était possible mais il me l'a prouvé. Je pense qu'il aurait pu le prouver au plus antimilitariste de tous les antimilitaristes", a-t-elle confié.

14h31 - Les garnisons des victimes rendent également hommage à leurs frères d'armes.

14h30 -
Plusieurs détachements des régiments dont sont issus les 13 militaires morts au Mali sont présents dans la cour d'honneur des Invalides. Notamment les détachements de l'armée de terre auxquels appartenaient les 13 militaires.

Les chasseurs alpins et les légionnaires font leur entrée dans la cour des Invalides le 2 décembre 2019
Les chasseurs alpins et les légionnaires font leur entrée dans la cour des Invalides le 2 décembre 2019 Crédit : Ludovic MARIN / AFP

14h25 - Qui sont les 13 militaires morts au Mali ? Avant le début de la cérémonie, nous vous proposons de (re)lire notre article

14h18 - Le président Macron prononcera un éloge funèbre d'une demi-heure environ, avant de remettre la Légion d'honneur aux 13 militaires. Il rencontrera ensuite les familles des victimes dans la plus stricte intimité. Une rencontre qui devrait durer deux heures.

14h05 - La cour des Invalides se remplit petit à petit alors que la cérémonie doit débuter à 15 heures.

13h30 - Le 26 novembre, Emmanuel Macron avait rendu un hommage appuyé aux soldats décédés au Mali : "Ces treize héros n’avaient qu’un seul but : nous protéger. Je m’incline devant la douleur de leurs proches et de leurs camarades".
13h25 -
Les Parisiens se sont recueillis devant les cercueils des soldats sur le pont Alexandre III.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Hommage Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants