1 min de lecture Armée

Militaires tués au Mali : "Il aimait la paix", confie la compagne de l'un d'eux

INVITÉE RTL - Camille, la compagne de Pierre Bockel, tué avec 12 de ses frères d'armes au Mali, a souhaité faire passer un message de paix ce lundi 2 décembre.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Militaires tués au Mali : "Il aimait la paix", confie la compagne de l'un d'eux Crédit Image : HO / SIRPA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Maeliss Innocenti

Un hommage national va être rendu aux 13 militaires français tués au Mali la semaine dernière. La cérémonie doit commencer ce lundi 2 décembre vers 15h aux Invalides. Les proches des victimes seront évidemment présents pour écouter l'éloge funèbre prononcée par Emmanuel Macron. Parmi eux, il y aura Camille, la compagne de Pierre Bockel, qui a péri dans le crash des deux hélicoptères. La jeune femme est enceinte. Elle allait épouser son soldat cet été.

Malgré la douleur, Camille a pris la parole sur RTL, comme l'avait fait le père du militaire, Jean-Marie Bockel, la semaine dernière, pour délivrer un message de paix, cette même paix qui guidait la vie de son compagnon. "Il aimait l'armée mais pas la guerre. Je ne pensais pas que c'était possible mais il me l'a prouvé. Je pense qu'il aurait pu le prouver au plus antimilitariste de tous les antimilitaristes. Il était bon, profondément gentil. (…) Il aimait voler Pierre, et moi j'étais fière de savoir qu'il y avait des hommes comme lui dans ce métier, aussi intègres. Il aimait la paix par-dessus tout".

"J'espère de tout mon cœur que la disparition des garçons ne sera pas un appel supplémentaire à de la haine. S'il nous reste encore un petit peu de force, pour continuer à les faire vivre dans les plus belles choses qu'ils faisaient, pour prendre conscience que la violence n'est plus possible", a-t-elle aussi ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Société Mali
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants