2 min de lecture Emmanuel Macron

Emmanuel Macron lance un appel aux Français contre "l'hydre islamiste"

Le président de la République lance un appel à la société pour "faire bloc" contre le terrorisme islamiste. Emmanuel Macron loue "l'irréductible esprit français de résistance".

Emmanuel Macron lors de l'hommage aux victimes de l'attaque à la préfecture de police, le 8 octobre 2019
Emmanuel Macron lors de l'hommage aux victimes de l'attaque à la préfecture de police, le 8 octobre 2019 Crédit : ludovic MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Emmanuel Macron a rendu hommage, ce mardi 8 octobre, aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués par leur collègue radicalisé. Une attaque sans précédent qui continue de susciter questions et critiques contre le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

C'est sous la pluie, après que La Marseillaise résonne dans la cour de la préfecture, qu'Emmanuel Macron a promis un "combat sans relâche" face "au terrorisme islamiste" et contre "l'hydre islamiste". Le président de la République est revenu sur le déroulé des faits. 

"Sept minutes ont suffi pour arracher la vie à quatre des vôtres (en s'adressant aux policiers, ndlr) et le tribu aurait été plus lourd encore si un gardien de la paix stagiaire ayant rejoint le métier depuis 6 jours n’avait fait preuve d’une maîtrise et d’un courage hors norme en neutralisant l’assaillant après les sommations requises", a-t-il déclaré. 

La "lumière sera faite"

Emmanuel Macron a adressé "une pensée affectueuse" aux familles des victimes. "Je suis venu parmi vous pour m’incliner devant le sacrifice de vos quatre collègues, saluer notre héro (…) Je suis venu parmi vous pour vous assurer que la lumière sera faite", a-t-il ajouté. 

À lire aussi
Brexit : "Un accord est en train d'être finalisé", annonce Macron Brexit
Les infos de 7h30 - Brexit : "Un accord est en train d'être finalisé", estime Macron

Le président assure que "la justice passera comme il se doit. Je suis venu parmi vous enfin pour que nous regardions la vérité implacable et en tirerions toutes les leçons", a ajouté le chef de l'État".

Christophe Castaner a été auditionné à huis clos par la délégation parlementaire au renseignement sur d'éventuels "dysfonctionnements" ayant permis l'attaque. Il devait enchaîner dans l'après-midi avec la commission des lois de l'Assemblée nationale, devant la presse. Il sera interrogé jeudi par la commission des lois du Sénat. 

Une "société de la vigilance"

Le Président a tenu aussi à mobiliser la nation. "Face au terrorisme islamiste, nous mènerons le combat sans relâche. 59 attentats ont été déjoués depuis six ans", a-t-il rappelé, avant d'ajouter : "C'est la nation toute entière qui doit s'unir, mobiliser et agir". "Une société de la vigilance et non pas du soupçons".

Le chef de l'État estime que "ce n’est en aucun cas un combat contre une religion mais bien un dévoiement (...) Les institutions seules ne suffiront pas. L’administration seule et tous les services de l’état ne sauraient venir à bout du terrorisme islamiste". 

Emmanuel Macron a conclu son discours par ces mots : "Face au terrorisme islamiste, nous menons le combat, nous mènerons toujours le combat et à la fin nous l’emporterons. Nous le faisons pour nos morts, pour nos enfants au nom de la nation".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Terrorisme Islamisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants