3 min de lecture Présidentielle 2017

Emmanuel Macron : Jean-Louis Borloo, la pièce qui manquait à la stratégie du candidat

ÉCLAIRAGE - L'ancien président de l'UDI a apporté un soutien sans faille à Emmanuel Macron. Il pourrait être utile au candidat pour la présidentielle mais aussi pour les législatives.

L'ancien ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo
L'ancien ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Il s'agit d'un "soutien total". Jean-Louis Borloo ne laisse planer aucun doute quant à son soutien ou son implication dans la campagne d'Emmanuel Macron. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a pris position dimanche 30 avril en se disant "terrorisé" par les atermoiements de responsables politiques de droite et de gauche à voter en faveur d'Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. "Je pense que l'hypothèse d'une victoire du Front national, à la fois de Marine Le Pen et ensuite aux législatives, par l'effet mécanique de la Ve République, est parfaitement imaginable", a-t-il affirmé sur France 2. Il a ajouté : "L'objectif du Front, c'est de liquider la droite et le centre ! Quand un adversaire vous le déclare comme ça et que vous restez muets, c'est le syndrome de Stockholm...".

Pour un autre soutien du candidat "En Marche !", François Bayrou, ce ralliement est "une heureuse nouvelle". Lors du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, le maire de Pau a déclaré que "c'est une heureuse nouvelle parce que, entre les deux tours d'une élection, à quelques jours du choix le plus important que nous ayons à faire depuis des décennies, tous les soutiens et toutes les bonnes volontés sont précieux".

Un appui pour la dimension sociale et centriste de Macron

Courtisé depuis plusieurs mois par Emmanuel Macron, Jean-Louis Borloo pourrait s'avérer être une prise de guerre de poids à une semaine du second tour de l'élection présidentielle. Pourquoi ? "Cela va donner à la fin de campagne d'Emmanuel Macron une densité qu'il peine à trouver en ce moment. Jean-Louis Borloo, dans son interview, développe presque un programme. Il parle d'un plan de redressement et d'urgence sur deux à trois ans. Il donne du contenu. Ce qui est vraiment intéressant pour Emmanuel Macron est que cela renforce aussi sa dimension sociale, centriste, humaniste que représente Jean-Louis Borloo", explique Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof, à Franceinfo.

L'ancien président de l'UDI pourrait permettre à l'ancien ministre de l'Économie de réconcilier les centres. "Jean-Louis Borloo est une sorte d'autorité morale au centre (...) Cela peut donner à Emmanuel Macron une tonalité qui est celle de ce centrisme relativement indépendant par rapport aux grandes familles politiques. Jean-Louis Borloo a toujours été, à la fois, dans cette famille centriste et il a toujours été quelqu'un de relativement indépendant. On l'a vu quitter la vie politique, il y a quelques années, pour s'engager dans sa fondation Énergies pour l'Afrique. Cela peut donner à Emmanuel Macron des éléments intéressants de contenu pour le début de son mandat s'il était élu", ajoute le chercheur.

Un soutien stratégique pour les législatives ?

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rodez présidentielle 2017
Immigration : en 2017, le candidat Macron était contre une politique de quotas

Mais selon Libération, "l'ardent soutien de Jean-Louis Borloo à Emmanuel Macron risque de plonger les responsables politiques du centre-droit dans un grand embarras". Les tensions pourraient surgir à l'approche des élections législatives. Et pour cause, l'UDI et Les Républicains ont pour objectif commun de "se lancer dans la bataille électorale pour imposer au fondateur d''En Marche !', un gouvernement de cohabitation", poursuit le journal. Pas question pour le leader de cette bataille, François Baroin, de gouverner avec le mouvement du candidat. "Je n'appartiendrai à aucune coalition sous quelque forme que ce soit", a-t-il affirmé.

Mais Jean-Louis Borloo ajoute son nom à la liste des soutiens d'Emmanuel Macron, aux côtés de celui de François Bayrou. Ces "deux icônes du centrisme sont donc clairement disposées à participer au gouvernement et à la majorité macroniste ; à 'aller à la soupe', selon la formule de François Baroin", explique Libération, qui met en garde contre sur le fait que "des responsables de l’UDI se préparent officiellement à combattre les candidats d’'En Marche !' aux élections législatives. Sans doute auront-ils quelques difficultés à expliquer qu’ils préféreraient se ranger derrière François Baroin et son gouvernement de 'cohabitation' soutenu par Laurent Wauquiez et Éric Ciotti, plutôt que de participer à une coalition pro-Macron, animée par Jean-Louis Borloo et François Bayrou".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Jean-Louis Borloo Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants