1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron : "Il est difficile de le cantonner à une seule étiquette", estime un communiquant
1 min de lecture

Emmanuel Macron : "Il est difficile de le cantonner à une seule étiquette", estime un communiquant

INVITÉ RTL - Raphaël Llorca, communicant et expert associé de la fondation Jean-Jaurès, a publié "La marque Macron" aux éditions de l'Aube. Au micro de RTL, il a expliqué quel sens il donnait à ce mot.

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron.
Crédit : Torstein Bøe / NTB / NTB via AFP
Emmanuel Macron : "Il est difficile de le cantonner à une seule étiquette", estime un communiquant
08:12
Emmanuel Macron : "Il est difficile de le cantonner à une seule étiquette", estime un communiquant
08:12
Thomas Sotto - édité par Charline Vergne

Emmanuel Macron est-il une marque de celles que l'on retrouve au supermarché ? "La marque Macron", c'est le titre du livre que Raphaël Llorca, communicant et expert associé de la fondation Jean-Jaurès, a publié aux éditions de l'Aube. 

Pour lui, l'objectif était d'éclairer "le mystère Macron avec d'autres grilles de lecture. Même s'il n'est pas un produit comme un autre, il s'est construit comme une marque, avec des récits et des signes". Selon lui, avec l'élection du président de la République en 2017, "un dispositif de représentation du pouvoir a été créé". Un dispositif qu'il juge cohérent, mais qui d'après lui, "s'est peu à peu déréglé". Surtout, Raphaël Llorca estime qu'il est "difficile de cantonner [Emmanuel Macron] à une seule étiquette".

Un président "dans la tentation du sous-titre permanent"

Et d'ajouter, pour expliciter sa pensée, que le chef de l'État est plein de choses à la fois : "libéral, mais aussi ancien, moderne, vertical, horizontal [...] Il fleurte sur les lignes et articule les contraires. Il se définit par la négative". Ce qui évoque à l'expert une citation du philosophe Roland Barthes ; celui-ci estimait que le neutre désarticule le conflit.

Enfin, pour Raphaël Llorca, Emmanuel Macron est "dans la tentation du sous-titre permanent". Une forme d'excès, qui consiste à "toujours coupler texte et image". Lui trouve-t-il, tout de même, une certaine forme de spontanéité ? "Il y a beaucoup de choses construites chez lui et ses adversaires politiques, surtout à droite, l'ont bien compris. Ils refusent d'endosser une marque, pour être plus authentiques."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/