2 min de lecture Gilets jaunes

Emmanuel Macron a appelé à "construire à ciel ouvert un compromis national"

INFO RTL - Le président de la République a estimé lors d'une réunion à l'Élysée que la crise des "gilets jaunes", marque "la fin d'un système économique et social".

>
Emmanuel Macron a appelé à "construire à ciel ouvert un compromis national" Crédit Image : Thibault Camus / POOL / AP / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Consulter et dialoguer. Voici les mots d'ordre de cette journée pour Emmanuel Macron. Avant de s'exprimer devant la nation, le président de la République s'est entretenu à l'Élysée, avec les responsables des syndicats, du patronat, des deux assemblée et des associations d'élus locaux. La réunion a duré quatre heures. 

Un président concentré mais qui a donné quelques signes de fébrilité... Il a ainsi reconnu que son intervention de ce soir était "une étape importante" avec une crainte exprimée très clairement sur les institutions. Il faut que la démocratie représentative soit confirmée", a-t-il ainsi déclaré très solennel en ouverture de cette réunion inédite à l'Élysée. 

Pour le chef de l'État, c'est la fin d'un système économique et social, selon des propos rapportés par plusieurs participants. Et pour y remédier, Emmanuel Macron a appelé "à construire à ciel ouvert un compromis national", ce qui n'est pas sans rappeler le nouveau contrat social que son ministre des affaires étrangères Jean Yves Le Drian appelait de ses vœux lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI.

Un mea culpa

Rien de précis sur le contenu mais si l'on en croit là aussi ses déclarations de ce matin, à côté de gestes concrets, il y aura aussi un travail de longue haleine. "La préférence française c'est toujours l'immédiateté", a-t-il regretté et même s'il y aura des mesures sonnantes et trébuchantes, il entend veiller à ne pas aggraver l'endettement de l'État.

À lire aussi
Une "gilet jaune" proteste, le 2 février 2019, contre les violences policières lors d'une marche dédiée aux blessés lors des manifestations Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : une femme condamnée pour avoir percuté deux policiers avec son fauteuil roulant

Emmanuel Macron a donc ébauché une sorte de mea culpa. Il a reconnu avoir trop souvent enjambé les corps intermédiaires, ceux là même qui étaient présents ce matin. "Il faut redonner de la vitalité aux forces représentatives", a-t-il dit. Des propos rares dans sa voix.

Pour autant, il ne veut  pas endosser toutes les responsabilités renvoyant la balle à ses prédécesseurs. "C'est une crise profonde qui vient de loin", a-t-il insisté. Dans deux heures, on y verra plus clair : un message enregistré quelques minutes avant 20 heures, depuis le salon doré de l'Élysée, son bureau officiel. Quelques minutes où Emmanuel Macron joue ni plus ni moins que le reste de son quinquennat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants