1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élus menacés de mort : "Ces violences ne sont plus supportables", fustige Richard Ferrand
1 min de lecture

Élus menacés de mort : "Ces violences ne sont plus supportables", fustige Richard Ferrand

Le président de l'Assemblée nationale estime qu'un cap a été franchi dans les violences envers les élus. Un point sur les instructions en cours sera fait avec les ministres de l'Intérieur et de la Justice en janvier.

Richard Ferrand, le 17 février 2020
Richard Ferrand, le 17 février 2020
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Richard Ferrand était l'invité de RTL du 30 décembre 2021
00:12:47
Richard Ferrand était l'invité de RTL du 30 décembre 2021
00:12:47
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier

Menaces de mort reçues par mail, permanences incendiées.... Les violences envers les élus de la Nation se multiplient ces derniers temps dans un contexte de crise sanitaire tendu. Mardi 28 décembre, une cinquantaine de députés ont reçu un courriel les menaçant de mort dans lequel figuraient aussi leurs adresses personnelles et leurs numéros de téléphone. Invité de RTL ce jeudi 30 décembre, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand estime que "ces violences ne sont plus supportables" et appelle la justice à prononcer des sanctions contre les auteurs de ces méfaits.

Au total, "plusieurs dizaines de plaintes qui ont été déposées par plusieurs dizaines de députés depuis quelques mois", indique le député LaREM du Finistère. Ces plaintes sont justifiées par "des messages informatiques menaçants, des menaces de mort, mais aussi des menaces physiques, avec des atteintes au domicile et à permanence des parlementaires".  Des mesures de protection vidéo ont d'ailleurs été prises pour protéger les abords de ces permanences, explique Richard Ferrand, qui estime que l'arsenal juridique actuel est suffisant pour lutter contre ces violences.

Le président de l'Assemblée nationale fera un point complet avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et son homologue de la Justice Éric Dupond-Moretti afin de "vérifier que les plaintes sont bien suivies de recherches et voir où en est la justice car les auteurs de ces méfaits doivent être sanctionnés". "Les violences sont inadmissibles d'une manière générale dans une société démocratique mais envers les dépositaires de l'autorité publique, tout cela n'est plus supportable, même si tout le monde est à cran du fait des deux années que nous venons de vivre", tonne-t-il.

Richard Ferrand tient par ailleurs à souligner "la discipline collective" de la grande majorité des Français face à la crise. "Ces actes sont le fait, sans doute, de quelques dizaines d'individus au total, mais à côté de ça, des millions de Français ont fait des efforts". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner