1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élisabeth Borne ne verrouille pas le sujet des taxations des super profits
1 min de lecture

Élisabeth Borne ne verrouille pas le sujet des taxations des super profits

Elisabeth Borne a affirmé samedi dans "Le Parisien" ne pas "fermer la porte" à une taxation des "super profits" des entreprises, tout en préférant que l'entreprise qui le peut "baisse les prix pour le consommateur et donne du pouvoir d'achat à ses salariés".

Élisabeth Borne, le 4 juillet 2022, à l'Élysée
Élisabeth Borne, le 4 juillet 2022, à l'Élysée
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Robinson Hollanders

C'est un des sujets qui a fait le plus parler cet été : doit-on taxer les super profits des entreprises ? Dans un entretien accordé au Parisien, la Première ministre dit "ne pas fermer la porte à taxer les super profits". Néanmoins, "prioritairement", la Première ministre pense que les entreprises "doivent rendre du pouvoir d'achat aux Français en mobilisant les dispositifs votés début août". 

Ces dispositifs contiennent notamment la "prime Macron", qui offre la possibilité de tripler la prime pouvoir d'achat, sans charges sociales ni fiscalité. Elle ne parle pas de mesures à mettre en place pour taxer les super profits dégagés par les entreprises, comme ceux qu'on a pu voir cet été. "Nous n’avons cessé de baisser les impôts, je ne vais pas changer radicalement de position en me mettant à imposer des taxes à toutes les entreprises", a-t-elle déclaré dans son entretien au journal Le Parisien

Pourtant, selon elle, "personne ne comprendrait que des entreprises dégagent des profits exceptionnels alors même que les Français peuvent être inquiets pour leur pouvoir d’achat." La prochaine étape est donc la mise en place du dispositif voté début août. La première ministre souhaite que les entreprises prennent des engagements. "Nous veillerons à ce qu'ils soient respectés", a-t-elle indiqué. 

"Prioritairement, je pense que les entreprises qui font des super profits doivent rendre du pouvoir d'achat aux Français en mobilisant les dispositifs votés début août" comme le triplement de la prime pouvoir d'achat, dite "prime Macron", sans charges sociales ni fiscalité, rappelle la cheffe du gouvernement qui promet qu'elle sera "attentive à ce qu'elles le fassent".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire