1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Assemblée nationale : la gauche la plus bête du monde
2 min de lecture

ÉDITO - Assemblée nationale : la gauche la plus bête du monde

Alors qu'Élisabeth Borne va prononcer son discours de politique générale ce mercredi 6 juillet, la Nupes a déjà annoncé le dépôt d'une motion de censure.

Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale, le 21 juin 2022.
Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale, le 21 juin 2022.
Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP
ÉDITO - "Nous avons maintenant la gauche la plus bête du monde", observe Olivier Bost
00:03:09
ÉDITO - "Nous avons maintenant la gauche la plus bête du monde", observe Olivier Bost
00:03:09
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost - édité par Lison Bourgeois

La gauche "la plus bête du monde". Longtemps l’expression a été employée pour viser les divisions sans fin de la droite. On parlait ainsi de la droite "la plus bête du monde". La gauche est en train de montrer qu’elle peut être unie, elle, mais pas forcément moins bête. Le qualificatif semble donc avoir changé de bord. Nous avons maintenant la gauche la plus bête du monde. 

Élisabeth Borne n’aura pas prononcé un mot de son discours de politique générale que déjà la Nupes aura déposé sa motion de censure. La Nupes reproche à la Première ministre de ne pas se soumettre à un vote de confiance. Mais ce n’est pas obligatoire. Une motion de censure peut être déclenchée par 58 députés, minimum. Si elle obtient la majorité, soit 289 votes, le gouvernement est renversé. Mais rien de tout cela ne va se produire. 

À la fin, il y aura 3 gagnants. On note : le Rassemblement national et Les Républicains qui ne voteront pas la censure et qui apparaîtront plus responsables. Et Élisabeth Borne qui ne sera pas confortée par un vote de confiance périlleux, mais par une motion de censure qui fait "plouf’". C’est moins glorieux mais ça revient au même. 

D’ailleurs, certaine de son coup, Élisabeth Borne a déjà programmé ce mercredi 6 juillet au soir un passage au 20 heures de TF1. La Première ministre pourrait presque y remercier la France Insoumise. 

Quel est l'objectif de la Nupes en déposant une motion de censure ?

Le but de la Nupes est d’affirmer une opposition frontale et procédurale. Qu’importe le résultat, seul compte le bruit que cela produit. C’est la théorie du bazar. Entre l’agitation et la surenchère, les majorités se feront péniblement. Hors les murs de l’assemblée, Jean-Luc Mélenchon théorise la déstabilisation et annonce déjà son quatrième tour. Il vise une dissolution et ne vit que pour les élections entre 2 manifestations. 

Par ailleurs, la Nupes ne se contente pas d’une motion de censure car elle a aussi présenté un contre projet de loi sur le pouvoir d’achat. C’est la carte "opposition" qui bosse et qui propose. Sauf qu’avec le Smic à 1.500 euros, +10% pour tous les fonctionnaires, le blocage des prix, etc. C’est point par point le programme de la France Insoumise. Pas tout à fait celui des écolos, des socialistes ou même des communistes. 

Mais la Nupes veut avant tout rester soudée. "Faire bloc" en ce finalement tout début de quinquennat. Le moment des nuances n’est pas venu. Jean-Luc Mélenchon a anesthésié toutes les autres forces de gauche. Elles sont coincées, embrigadées leurs espaces préemptés. Le Parti Socialiste et les écolos sont réduits au silence et contraints de suivre benoitement. Le leader de La France Insoumise a pris le contrôle. Gare à celui qui dévie du chemin. La gauche n’a pas compris que vivre sur l’anti-macronisme n’allait pas pouvoir durer 5 ans. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire