1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Écriture inclusive : une députée REM veut féminiser la Constitution
1 min de lecture

Écriture inclusive : une députée REM veut féminiser la Constitution

La députée macroniste Isabelle Rauch propose un amendement pour "féminiser les terminologies dans la Constitution" afin de "rendre visibles les femmes".

La députée LREM Isabelle Rauch, à l'Assemblée nationale, le 21 mars 2018.
La députée LREM Isabelle Rauch, à l'Assemblée nationale, le 21 mars 2018.
Crédit : PDN/SIPA
Emeline Ferry

Ajouter la fonction de "présidente de la République", "développer une langue française plus inclusive". C'est ce qu'espère la députée macroniste de Moselle Isabelle Rauch. Elle vient de déposer un amendement au projet de loi de réforme constitutionnelle

Il s'ajoute aux 500 amendements déjà déposés dans le cadre de cette loi, dont ceux qui défendent les langues régionales ou veulent mettre en avant la spécificité des Outre-mer, souligne Le Figaro. Étudié ce mardi 19 juin en réunion de balayage des députés macronistes, l'amendement d'Isabelle Rauch a particulièrement retenu l'attention.

Cette femme politique, passée par la PS et l'UDI avant de rejoindre le mouvement La République En Marche, souhaite que la Constitution adopte l'écriture inclusive afin de "rendre visibles les femmes". Pour cela, il faut réviser l'écriture du texte fondateur de la Ve République, en ajoutant par exemple la notion de "présidente de la République", et non pas seulement "président". 

"Pas une acharnée du point médian"

Précisant au Figaro qu'elle n'est pas une "acharnée du point médian", symbole de l'écriture inclusive, Isabelle Rauch explique qu'il faut se battre sur "deux fronts, à la fois la lutte contre les inégalités, les violences, mais aussi contre l'insécurité de la domination masculine". S'inspirant d'Olympe de Gouges, elle estime que "féminiser les terminologies dans la Constitution" permettrait de "visibiliser les femmes dans le droit".

À lire aussi

Au mois d'avril, le Haut Conseil à l'Égalité proposait déjà de modifier la Constitution et de "recourir à une écriture égalitaire" qui n'exclut pas les femmes. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/