2 min de lecture Économie

Économie : les voyants sont-ils au rouge depuis l'élection de Macron, comme l'affirme Jacob ?

ÉCLAIRAGE - Le chef de file des Républicains à l'Assemblée nationale a notamment évoqué des "critères objectifs" comme le montant de la dépense publique ou encore la dette du pays.

Emmanuel Macron à Glières le 31 mars 2019
Emmanuel Macron à Glières le 31 mars 2019 Crédit : ludovic MARIN / AFP / POOL
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Il fait pire que François Hollande". Invité sur RTL ce vendredi 26 avril, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale n'a pas hésité à fustiger le bilan économique d'Emmanuel Macron, quelques heures après la première conférence de presse du président, qu'il a qualifié de "bavardage et jactance". 

"C'est le constat d'un échec, celui de deux ans de politique conduite", affirme le député LR de Seine-et-Marne, évoquant des "critères objectifs" : "La dépense publique, la dette, le taux de prélèvements obligatoires... Tous les indicateurs sont au rouge", a-t-il affirmé. Mais est-ce vraiment le cas ?

Selon l'Insee, les dépenses publiques ont augmenté globalement de 1,9% en 2018, après 2,3% en 2017. La hausse des seules dépenses de fonctionnement a ralenti à 1,4% contre 2,6% en 2017, avec le retour au gel du point d’indice de la fonction publique. Au final, les dépenses totales ont atteint 56% de la richesse nationale l'an passé, soit 0,4 point de moins qu'en 2017. On est donc sur une très légère baisse à ce niveau.

À lire aussi
Un électeur en train de voter (illustration) Brexit
Les actualités de 6h - Brexit : les Irlandais s'inquiètent pour leur économie

La dette stable

Ces chiffres ont suffit pour stabiliser la dette. Celle-ci compte désormais pour 98,4% du PIB, c'est le même chiffre que pour 2017. En revanche, en euros courants, cette dette continue à grimper. Elle a progressé sur 2018 de 65 milliards, pour atteindre 2,315 milliards d'euros. Mais la bonne mesure, c'est la première, celle qui évalue la dette en pourcentage du PIB, et signale donc une accalmie dans l'envolée, expliquait François Lenglet en mars dernier.

La croissance en baisse

En ce qui concerne la croissance, Gérald Darmanin tablait sur notre antenne fin mars sur une croissance autour de 1,6% pour 2018, ce qui correspondait à une légère révision à la hausse (+0.1%). Mais c'est nettement moins bien que l'an dernier, puisque la croissance pour 2017 s'établissait à 2,3%.

Le nombre de chômeurs diminue

Si ces indicateurs purement économiques semblent plutôt mitigés, d'autres sont également à prendre en compte, comme les chiffres du chômage ou encore le tourisme. Pour le premier, la tendance est plutôt positive puisque le nombre de chômeurs a légèrement diminué au 1er trimestre 2019 (-25.000, soit -0,7%) pour s'établir à 3,649 millions de personnes en France entière, selon des chiffres publiés vendredi par Pôle emploi. Il s'agit d'une nouvelle baisse après celle enregistrée au dernier trimestre 2018.  

Un bilan touristique record

Mais la vraie satisfaction concerne le tourisme, qui a enregistré un nouveau record en 2018, selon l'Insee. Plus de 438 millions de nuitées ont été comptabilisées dans notre pays, révélait Christian Menanteau au début du mois d'avril. Il s'agit d'un nouveau record d’hébergement, en hausse de 9 millions, et cela en dépit des mouvements sociaux, notamment celui des "gilets jaunes". 

Au regard de tous ces chiffres, il serait donc compliqué d'affirmer que "tous les indicateurs économiques sont dans le rouge". Si la croissance a en effet bien baissé entre 2017 et 2018, la dette s'est stabilisée, et les voyants des chiffres du chômage et du tourisme sont eux plutôt dans le vert. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Gouvernement Dette
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797506970
Économie : les voyants sont-ils au rouge depuis l'élection de Macron, comme l'affirme Jacob ?
Économie : les voyants sont-ils au rouge depuis l'élection de Macron, comme l'affirme Jacob ?
ÉCLAIRAGE - Le chef de file des Républicains à l'Assemblée nationale a notamment évoqué des "critères objectifs" comme le montant de la dépense publique ou encore la dette du pays.
https://www.rtl.fr/actu/politique/economie-les-voyants-sont-ils-au-rouge-depuis-l-election-de-macron-comme-l-affirme-jacob-7797506970
2019-04-26 15:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Hm9nF3EbpZfHqPGjnmE75Q/330v220-2/online/image/2019/0409/7797396669_emmanuel-macron-a-glieres-le-31-mars-2019.jpg