1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Discours de Macron : "aucun élément de réponse" sur les annonces n'a filtré, selon Berger
1 min de lecture

Discours de Macron : "aucun élément de réponse" sur les annonces n'a filtré, selon Berger

Les partenaires sociaux se sont réunis ce lundi 10 décembre à l'Élysée. S'ils sont se sont satisfaits d'avoir été "écoutés" par le chef de l'État, le patron de la CFDT Laurent Berger affirme qu'"aucun élément de réponse" n'a été donné quant au discours de ce soir.

Ministres et partenaires sociaux réunis autour d'Emmanuel Macron à l'Élysée lundi 10 décembre 2018
Ministres et partenaires sociaux réunis autour d'Emmanuel Macron à l'Élysée lundi 10 décembre 2018
Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP
"Gilets jaunes" : les syndicats déçus
01:39
"Gilets jaunes" : les syndicats décus
01:40
Clémence Bauduin & AFP

Ce devait être un entraînement, voilà qui n'a pas eu l'effet escompté. Emmanuel Macron a reçu ce lundi 10 décembre, pendant 4 heures, les responsables des syndicats, du patronat, des deux assemblées et des associations d'élus locaux.

L'objectif était de roder son discours "à la Nation", très attendu (ce lundi à 20 heures), et de mieux inclure les corps intermédiaires qui se sentent méprisés depuis le début du quinquennat. Toutefois, "aucun élément de réponse" sur ce qu'il doit annoncer quelques heures plus tard n'a filtré, selon le patron de la CFDT Laurent Berger.

Au total, 37 personnalités étaient serrées autour d'une immense table. Au côté du Premier ministre Édouard Philippe et 12 membres du gouvernement, étaient présents les présidents du Sénat Gérard Larcher, de l'Assemblée nationale Richard Ferrand ainsi que les leaders des cinq syndicats représentatifs  - CGT, CFDT, FO, CFE-CGE et CFTC - et des trois organisations patronales - Medef, CPME et U2P.

À la sortie, plusieurs participants se sont satisfaits à l'idée que le président de la République se soit montré attentif à leurs prises de parole. "Aucune mesure n'a été annoncée, le président nous a simplement écoutés. Ce qu'on a entendu, c'est qu'il y aurait du concret, du solide", a déclaré Hervé Morin, président de Régions de France.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/